Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/05/2009

Tournée des grands lacs 2

PART THREE : maxi lâché de viandards

 

Nous y voilà, c’est l’ouverture du lac sud à Biscarosse et je suis impatient de retrouver ce beau lac pour pêcher comme je l’entends cette fois ci car la dernière session c’est soldé par une pêche dans 20 mètre d’eau.

On met le boat à l’eau, et je commence déjà à déchanter, le lac est blindé !!!!

Je n’ai jamais vu autant de pêcheur de ma vie, on dirai qu’ils ont fait un lâché de truite géant.

 

P1000226.JPG

On rejoint rapidement Numa et Yann et Nelly qui ont déjà commencé à faire du fish sur un herbier, ils pêchent au minnow sans animation, lipless et shad.

Têtu comme je suis-je commence à chercher un autre pattern et me perds rapidement dans ma connerie.

Ma chérie enchaîne quelques poissons au b bfreeze et au varid pendant que moi je me brosse sévèrement, plus le temps passe et plus l’équipe Pedator ratisse le truc.

 

P1000239.JPG

Au bout de deux heures je suis encore capot, la miss en est déjà à son 2ème Pike et les autres continus le festival.

Mon orgueil me pousse à mettre les voiles plus bas sur le lac et nous allons perdre encore beaucoup de temps sur une zone blindés de bateau sans faire de fish, les Pike suivent mais ne prennent pas.

On rejoint finalement le reste de l’équipe vers midi et je décide enfin de ravaler ma fierté pour quadriller la zone en bon et du forme.

Je prends une perche correcte et un Pike et ma chérie fait deux Pike au varid, les autres quand à eux continu d’atomiser les saucisses et Yann fait même une maxi perche en bordure.

 

P1000244.JPG
P1000224.JPG

On opte rapidement pour l’option « les filles cherche à manger » et nous on pêche …

Pendant que les fille s’absente je pêche timidement le devant des nénuphar et je rentre rapidement 4 brochets dont un correct au redomption.

En pêchant j’aperçois au loin un nid, je pause mes rod et m’approche tranquillement et j’aperçois une maxi partouze de bass !!!

 

P1000245.JPG

Il sont une dizaine sur le même nid et dans le lot il y’a 4 femelles monstrueuses dont la taille approche la barre des soixante, je les observent un moment en toute discrétion histoire de ne pas alerter les autres viandards qui rodent.

Je les vois se faire une guerre sur le nid et je me dis que même entre eux ils se tire la bourre, comme si sa suffisais pas que des pêcheurs les défonce sur les nids voilà qu’ils en rajoutent eux même en dégageant les œufs des précédents.

J’en profite donc pour refaire passer un message, faite bien gaffe en pêchant, évitez encore les bordure pendant deux semaine car les bass n’ont pas fini de copuler et même si certains ont déjà pondu les mâle gardent encore les boule d’alvins sur les nids.

Après un bon casse croûte, on repart tous et le soleil cogne méchamment, j’opte pour l’option sieste sur une plage alors que numa fait du repérage.

 

photo cv 168.jpg
photo cv 172.jpg

On se retrouve dans l’aprèm à la beach pour manger une glace et on rentre sur l’herbier magic pour finir la journée.

Un maxi orage se prépare et on refait encore une belle série de poissons avant de se faire maltraiter sous des trombes d’eau.

Bilan de la journée, ma chérie à 4 Pike et moi j’en ai 14 et 6 perches.

L’équipe Pedator fini la journée avec un max de brochets, quelques jolies perche et quelques sandre également.

Une bien belle journée pour une ouverture, même si la taille des poissons n’était pas importante on c’est éclater à faire une belle cueillette tous ensemble sous un grand soleil.

 

PART FOUR : seul au monde

 

Dimanche matin on se lève sous une pluie battante prêt à découdre avec les maxi poutre de Cazaux.

On se dit qu’on va attendre que la pluie se calme mais voilà que la matinée s’égraine et rien ne change.

Numa et moi optons pour l’option sieste forcé et les filles papottes gentiment, vers midi le temps se calme et ma chérie remotive les troupes.

Le temps de charger le boat et le soleil sort de nulle part, Numa m’abandonne et part sur le Sud alors que moi je prends l’option Cazaux aussi appelé l’option capot ou poutres.

En une heure le temps passe de la pluie battante au cagnard, le lac est lisse et il n’y a pas un pète de vent.

 

P1000256.JPG

Au bout d’une heure je me rend compte que sa va être très dur, le lac est vide et nous sommes seul au monde.

Deux heures plus tard toujours rien, pas une touche et les seuls fish aperçu sont des brèmes qui frayent, on croise deux greppes huppés et vu leur tronche j’ai l’impression que même eux sont capot.

Pour me rassurer je me dis que je prospect pour la compétition mais mon agacement commence à se faire sentir.

A force de pêcher en pleine eau je me dis que les fish sont peut être en bordure, j’approche donc le boat et ma chérie balance un bfreeze 128 et boom !!!!

Un maxi perche arrive au bateau, Yes sa c’est bon !!!

 

P1000249.JPG
P1000250.JPG

Je retrouve la motivation mais au bout de 30 min la pression redescend, on se met donc en mode navigation et au passage on passe voir les arbres coulés la semaine dernière.

Les blancs ont déjà pris leur quartier dans celui-ci mais aucune touche malgré tout, le soleil baisse tout doucement et je me dis que les chassent finirons bien par démarrer.

Entre temps j’aide des gars qui font du Wake à rejoindre le port, en effet il se retrouve en panne sèche au milieu du lac.

La soirée se fini sur cette note d’humour et me voilà capot !!! Sa faisais bien longtemps que sa ne m’était plus arrivé et je dois dire que cette sensation ne plait pas trop.

 

photo cv 156.jpg

Voilà le week end se termine là-dessus, merci encore à Numa, Yann, Nelly, Tom et Nico pour cette petite session improvisée.

 

Commentaires

quelle perche, mademoiselle! Et quel bronzage! Je vous envie.
grosses bises

Écrit par : morkus | 19/05/2009

JE VAIS EN VACANCE 15 JOURS CET ETE A CAZAUX SERAIT IL POSSIBLE D AVOIR DES RENSEIGNEMENT SUR LE LAC J EMMENE MA BARQUE QUI SERA A QUAI DANS LE PETIT PORT DU CA1MPING AU CAMPING DE LA RIVE ON MA DIT QUE LES SANDRES ETAIENT DANS LES PILIER DES PLATEFORMES PETROLIERES ET LES PERCHE SURTOUT DANS LA PREMIERE CASSURE

Écrit par : vadot | 02/07/2009

Pas faux mais l'idéal est de voir avec les locaux directement ... sinon tu peux m'envoyer un mail en privée

Écrit par : tias | 02/07/2009

Je suis désolé je ne trouve pas ton adresse e-mail sur ton site : peut-tu me le donner s'il te plait ?
a+

Écrit par : vadot | 04/07/2009

matthiaslothy@yahoo.fr

Écrit par : tias | 06/07/2009

Les commentaires sont fermés.