Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2012

Au pays de fourbus vandoise ...

Comme tous les ans, je me fais un petit break pêche à la mouche avec les collègues, une fois n’est pas coutume cette année encore on a choisi la Dordogne pour une session cassage de ratiches… Je ne pêche que trop rarement à la mouche depuis que je suis sur bordeaux mais comme toujours je choisi des spots difficiles pour mes rares session.

Arrivée donc lundi après-midi chez Grégoire, julien m’attends déjà avec Cécile et la petite Zia et je vois bien que les temps ont changés puisque c’est apéro grenadine. On part rapidement s’installer au bungalow (d’ailleurs un GRAND merci à David pour nous avoir si gentiment prêté son bungalow) qui est à 10 mètres de la Dordogne, c’est magnifique. On prend rapidement l’apéro avant un coup du soir mystique, jules va décrocher et casser plusieurs fish, Grégoire fait la même en enchainant plusieurs ferrages dans le vide … J’arrive à prendre une petite truite et fini même par prendre un joli gobage au clair de la lune, manque de bolle la vandoise amoureuse a encore frappé.

gregoire ribert,julien rochette,matthias lothy,guide de pêche,lfj,truite

Lendemain matin je me lève seul à 7 h, il y’a pas mal de gobages, je décide donc de monter la mouche du jour en buvant mon café et redescends ensuite pêche un peu plus bas. Une fois en place les gobages s’arrête net … je me refuse de pêcher en nymphe et passe donc deux bonnes heures à faire le héron en regardant deux grosse truite chasser sur la berge d’en face (inaccessible). Je rentre donc au bungalow et prends un petit dej avec la petite famille. Je repars ensuite pêcher les courants en tapant l’eau avec des sedges et des spent d’egdio. Malgré la beauté du spot je ne prendrai qu’une truite, un tacon dauphin et une put…. De foutu vandoise amoureuse.

gregoire ribert,julien rochette,matthias lothy,guide de pêche,lfj,truite

Vers midi les guides sont enfin prêt à faire feu, on mange copieusement avant de partir avec toute la famille pêcher un spot que Grégoire connais bien. Sur l’eau quelques gobages furtives se laissent deviner, jules a laissé son wadders au camping et il passe l’après-midi en héron de bordure avec la petite accroché dans le dos.

gregoire ribert,julien rochette,matthias lothy,guide de pêche,lfj,truite

Je vais faire rapidement une truite en arrivant, suivi d’un tacon débile et je finirai ensuite par une maudite vandoise de mes couilles qui m’a bien fait croire qu’elle était un belle ombre … rrrrr

gregoire ribert,julien rochette,matthias lothy,guide de pêche,lfj,truite

gregoire ribert,julien rochette,matthias lothy,guide de pêche,lfj,truite

Grégoire lui perds un fish et fait un ombre correcte plus bas sur le plat, nous décidons ensuite de tenter une belle bordure à l’ombre de arbres mais on va majestueusement tout foirer, je finirai même par péter un câbles sur un foutu gobage monstrueux. Encore une fois la Dordogne est de toute beauté et malgré les nombreuses éclosions, d’éphémères, sulfures, petite grises, sedges, perles etc. nous n’arriverons pas à être bien efficace…

gregoire ribert,julien rochette,matthias lothy,guide de pêche,lfj,truite

gregoire ribert,julien rochette,matthias lothy,guide de pêche,lfj,truite

gregoire ribert,julien rochette,matthias lothy,guide de pêche,lfj,truite

On rentre donc au camping pour un petit barbecue bien mérité (heureusement qu’on ne bouffe ce qu’on a attrapé sinon on ne serait même pas rentré manger). Trop content de pouvoir se casser la pense, on en oublie le coup du soir et Grégoire part alors jeter un coup d’œil sur la rivière, il revient en panique visiblement il pleut des gobages quel poisse … On fonce donc s’équiper et je ne me pose pas de questions et attaque direct le premier joli gobage devant moi, il monte sur mon sedges en lièvre, je ferre le poisson tiens le fond, ça sent bon la … ???... vandoise et MERDE !!!!  On aura finalement loupé le coup du soir et même ma Sage se casse sur un lancer, quelle journée de merde décidément.

A noter tout de même que mes exigences vont à l’encontre de la pêche du moment, pas de nymphe, pas de pêche de lisse et only truite … jugez par vous-même ça donne un beau petit séjour tacon vandoise !!!

Dernière journée aujourd’hui c’est parti pour le vengeance master, debout 7h, les boites de leurres sont prêtes ça sent le massage de gencives. Au bout d’une heure à peigner méticuleusement les veines d’eau, Grégoire nous rejoins, rien ne se passe et sa continuera encore comme ça jusqu’en milieu de matinée. Au moins j'ai eux le temps de savourer le paysage ...

gregoire ribert,julien rochette,matthias lothy,guide de pêche,lfj,truite

On rentre donc faire un break avant de repartir en expédition sur une belle veine de courant. Sur le spot quelques gobages laissent présager une belle pêche, je vois même de gros gobage sur des grosses perles qu’on a d’ailleurs tous laissé à la maison. Jules attaque le courant en nymphe au fil et il se venge sur tous ce qui passe, ombre, truite, tacon, vandoise … Grégoire fait une truite et moi ma vandoise (fuck) et je vais passer 3 heures sur de beaux ombres avec de l’eau au ras des aicelles à leur passer toute ma boite de mouche.

gregoire ribert,julien rochette,matthias lothy,guide de pêche,lfj,truite

C’est toujours pareil rien ne se passe et dès qu’on à la tête tourné on se fait sournoisement gober en bout de dérive, s’en suit donc un ferrage freestyle qui se traduit soit par une casse, soit par un gros paquet qui viens niquer votre pointe que vous venez de refaire …

L’après-midi sera bien plus sympa, en effet on remonte sur une plus petite rivière seule avec jules. Arrivé sur le plat de joli gobage laisse entrevoir une paire d’ombre, je m’applique, au bout d’un quart d’heure je me fais gober, je ferre, le fish redescends le courant, ça sent bon … et MERDE TATA vandoise again !!!!

On abandonne donc le spot et on remonte pêcher le jus plus haut, pour le coup le guili craque et remonte en roulette en mode punisher, quant à moi je peigne les belles berges creuses avec un egdio et les poissons ne se font pas prier.

gregoire ribert,julien rochette,matthias lothy,guide de pêche,lfj,truite

gregoire ribert,julien rochette,matthias lothy,guide de pêche,lfj,truite

Je prends deux joli poisson avant que Grégoire et max ne nous rejoigne. Jules va ensuite prendre quelques fish et quant à moi je vais attaquer un grand plat ou quelques gobage laissent présager de bien joli fish. Au bout de deux heures je prends une petite truite coaché par l’ami Grégoire qui a revêtu sa combi de guili. Seul hic ce foutu maxi gobage que vais louper quatre fois !!!! Impossible de ferrer, on dirai que ce con passe son temps à me regarder et dès que je ne suis pas dedans bloup !!! Loupé et  paquets de fil dans l’arbre de derrière nous … au passage mes excuses aux écureuils qui créchait derrière nous je les ai un peu dérangés pendant leur sieste.

gregoire ribert,julien rochette,matthias lothy,guide de pêche,lfj,truite

Au final Grégoire prends un joli tacon et ce foutu fish le lendemain, et il s’agissait d’un ombre de 35 bien fourbe.

gregoire ribert,julien rochette,matthias lothy,guide de pêche,lfj,truite

L’activité redescends, il nous faut donc partir pour un coup du soir sur la Dordogne, en redescendant un gros bloup devant moi me fait bugger. Je sors mon bas de ligne, pause, et me fait gober majestueusement sous la canne, je ferre en mode basser et bim !! Cassé le gros ombre !!! Les autres sont mort de rire et moi je ne sais plus trop si je suis triste, énervé, dépité, mort de rire mais en tout cas très certainement fatigué.

On se fini en coup du soir sur une belle barre rocheuse, julien punis rapidement quelques poissons de bordure, Grégoire va se faire casser en live, Max reprends péniblement la mouche et se fait fustiger une paire de fois et quant à moi je vais enfin casser la malédiction de la vandoise en prenant une petit truite et une plus joli qui me ferra bien galérer pour la photo. Mon gros bleu sur la fesse droite me le rappellera d’ailleurs pendant quelques jours…

gregoire ribert,julien rochette,matthias lothy,guide de pêche,lfj,truite

A noter tout de même que julien va décrocher quelques joli fish grâce à sa magnifique mouche spécial "no catch" avec hameçon rond, pour savoir comment monter cette magnifique éphémère vous pouvez le contacter directement sur son site www.freefishing07.fr

Voilà encore un bien beau séjour qui se termine devant une marmite d’écrevisses que max nous a gentiment rapporté, comme souvent ce fut dûr mais quelle bonheur de pouvoir vivre de si beaux moments au bord de l’eau entre potes. J’ai donc repris la route jeudi matin l’esprit rempli de magnifiques images, et j’espère bien pouvoir remettre ça bientôt.

Merci encore à Grégoire pour l’organisation, David et son frère pour les bungalows, jules et Cécile pour avoir fait le déplacement avec la petite et bon courage à carole. Si vous désirez passer du bon temps au bord de l’eau n’hésitez pas à appeler Grégoire Ribert guide de pêche sur la Dordogne et Julien Rochette guide de pêche et moniteur kayak en Ardèche.

Voici ci-dessous respectueusement leur site web :

Julien Rochette

Grégoire Ribert

 

A plouch

Tias

Commentaires

hi hi ! ben t'as trouver ton nouveau surnom tout seul.
mister açé ,clin d’œil à la "brune" ,c'est comme ça qu'ils appellent tes copines las bas.
mdr a pluch
cl

Écrit par : cl | 09/07/2012

Les commentaires sont fermés.