Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2008

The first time …

Nous y voilà enfin, après 3 années passées à vouloir participer à une compétition AFCPL sans jamais y arriver pour des raisons diverses, la team LFJ prend part à l’open de langres.
Après une inscription, assez difficile en raison des nombreux document à fournir comme un assurance, une vignette VNF, nous voilà enfin inscrit pour cet open de langres.
Jeudi, c’est remise en jambe, je capte Marc et Frank pour une petite sortie Pike, histoire de se remettre dans le bain avant l’open.
Résultat sans appel, les jack sont déchaîné et malgré un moteur électrique en panne on va quand même réussir à pêcher un peu en se propulsant à l’aide d’une pelle !!!!

dbde1ff08b3436a30220a4d30b67073d.jpg

 

d9dd20ed2f0cbdff2619e0e1e42bc2fc.jpg


Bilan, quelques poissons chacun histoire de test un peu le matériel et les montage, la stratégie est bien rodé, si les jack sont dehors à langres sa risque de faire très mal…
Vendredi matin je check franky après une nuit de sommeil super courte en raison de la préparation du matos et de la nervosité, je suis un peu comme un gosse avant sa première rentré au collège.
La bagnole est pleine à craquer, et il nous faut encore chercher le boat, qui est hébergé chez l’oncle à Céline à 40 kilomètres de strasbourg.
Nous voilà enfin en route pour langres qui n’est qu’a 3 heures de Strasbourg pour retrouver Tangus, JC, Mike et sylvain pour un repérage en règle.

1082e8a033d928384ae648d3a02c0650.jpg



Nous y voilà enfin, le lac est magnifique m’est bien plus petit que ce que je croyais, et en plus une nouvelles surprise nous attends puisque le second lac ne sera pas pêchable une fois de plus.

2c9cd0f9c16e4a15f02b01fcd43a5ed1.jpg



Du coup on va se retrouver à 38 bateaux sur un peux moins de 290 hectares … y’a intérêt à faire du poisson très vite…
Le tour du lac est vite embouti avec une bière en main et du bon son, pas très sérieux vous me direz mais bon on l’avais dis « pas de prise de tête », on a notre stratégie et vue la morphologie du lac (des fonds moyens entre 5 et 7 mètre avec des grands herbiers en bordure), sa va le faire.

0ceb4a66fbe6022ed06f8efbe6e2474e.jpg



Mike et sylvain on des soucis avec leur pédales de moteur et en voulant la bidouillé c’est le drame, une fumée suspect sort de la carte, c’est foutu, la carte est fondu.
Ils se retrouve donc sans moteur électrique, on part à la recherche d’une pédale (j’aurai jamais cru dis sa un jour …) et après quelques coup de fil passés ils trouve enfin leur bonheur en appelant Béni.
Retour au gîte avec l’équipe de zozos qui ont bien voulu héberger 2 squatteurs, merci d’ailleurs à vous les gars car dormir dehors c’est pas top et vu l’hébergement spartiate proposé par l’organisation (une grande tente et des lits de camp) on a bien été content de pouvoir dormir au chaud.

bc7632f1804d90d738130c974c8c477b.jpg



Les soldats préparent des tonnes de matos et c’est un peu déconfis qu’on assiste moi et Franck à ce qu’on pourrai appeler une préparation avant compétition, c’est vrai qu’avec les 2, 3 cannes qu’on a, la préparation se résume à boire une bière.

9b4f7c9b3b46f262f0d553bf28d99693.jpg

 

d97b2b27e79c088eacbac359c49f7817.jpg



Quand à sylvain, Mike, JC et Tangus il continu à monter des fagots de cannes pendant bien 2 heures sauf Mike qui a un peu plus de mal avec le bobinage de fil et Tangus avec les plomb palette…

bbcef27f03eb304cfc81c49a5da2d50d.jpg



Une petite pizza cuite au micro ondes, et après avoir enfumé tout le gîte avec une nouvelle recette de pizza à la Franck, on se couche tous enfin pour une bonne nuit de sommeil.

3170700d284aa67eec7ce921877d9ee6.jpg



Nous y voilà enfin, samedi matin, il est 8 heures, le Jahbless est à l’eau, il ne nous reste plus qu’a glander en attendant le briefing en discutant avec un peu tout le monde.
Les gars sont au taquet et prépare tous leurs 5 à 10 cannes montées alors que nous on est planté là, à les regarder …

47ce319821e3f5e0fe3e4bddfbe457d1.jpg



Après un brief version sergent instructeur de l’armée américaine, on peux enfin passer aux choses sérieuses, le début de la manche était fixé à 10 heures ce qui nous paraissait déjà un peu tard mais en plus ils ont prévu un départ différé de 6 séries.
Nous voilà donc dans la série 4 avec l’équipe de Gaël et Sylvain et l’ami Pierre Frédéric le gagnant de l’open de Besançon pour un départ à 10 h 15.

a4f6e4f7ac6ee3deee20c21b1f840e99.jpg

 

4f48ae8b8c7a982eadc8ee84ce1d494b.jpg


Top départ c’est parti, on prend le devant mais par pour longtemps, juste le temps que le ranger de gaël et sylvain déjauge, on fonce en direction d’une bai qu’on avais repéré, j’arrête le bateau à 100 mètres de la rive histoire de pêcher le plateau à 5 mètres de fond en linéaire comme à la maison.
La touche (j’ai bien dis LA) ne se fais pas attendre mais elle est inférable, je continu donc confiant en me disant qu’il va revenir à l’assauts… et bien keu dal !!!!
Je sort mon shad et là surprise, la palette que j’avais monté est arraché … l’hallu complet !!!
The action à la Matias style, tampis c’est pas grave sa promet …
Et bien nada, les heures passent et se ressembles, il n’y rien a faire, Franck se fera suivre deux fois par de belle perche mais on insistera même pas dessus (Erreur 1).
En milieu de matinée on vois gaël et sylvain mettre de deux poisson au sec en pêchant le nez dans la bordure au jig, on a bien compris que ce sera sa la pêche, mais bon on préfère rester sur notre stratégie en se disant que si on touche du fish on aura vite fais de dépasser les équipes qui rentre des mini Pike de 50 à 55 cm (Erreur 2).
La journée se termine avec franck qui prend une mini tape et rien d’autre, plus de 20 équipes sont capots dont Tangus et JC.
Sylvain et Mike eux font une perche maillée et gaël et sylvain rentre 2 Pike et une perche alors que Julian et Compain ont leur cota de bec et prenne le podium de la première manche.
Bilan pas fameux, puisque seul 4 perches ont été prise et une dizaine de mini Pike ne dépassant pas les 55 cm sauf le « big fish de la journée » un bec de 64 cm !!!! La misère quoi.
Un petit repas avec tout les compétition man et retour au gîte pour une soirée cat fishing à la Tangus.
On est posé sur la terrasse et un pauvre chat passe dans le coin, il est au taquet, Tangus décide donc de le pêcher comme sa au moins il aura touché quelque chose.
Un petit bout de pâte à fixe et pitching dans le buisson, le chat est à fond il suit mais comme les fish il est pas mordeur, du coup JC part chercher le tube d’attractant Gary et là c’est parti, le cat renifle et saute dessus …

08eb0d83a6a8c7c119818cbdf4868339.jpg



Lassé par le chat Mike part nous faire une petite demo de natation synchronisé dans la piscine pendant qu’on le matte en délirant, puis ce petit moment de délire passé la motivation redescend et on part rapidement se coucher.
Le réveil sonnera à 5h30 et il faudra encore ranger le gîte avant de chercher les boat pour la mise à l’eau.
Départ à 7h40, on est cette fois ci dans la série 3, le temps est un peu couvert, peu être que sa va le faire.

ef7255af66ae41faed6120f90f971b29.jpg

 

e761348bd8402715509751d9e87de5ab.jpg



On part au fond d’une anse pêcher les bordure comme les autres, et Frank fera monter un mini Pike en top water mais totalement désintéressé par ces calibres on reprend vite nos habitude, et on repart pêcher en pleine eau (Erreur 3).
Au bout de quelques heures on tombe sur des chasse éclair de perche qui dure en moyenne 5 seconde, on reste donc sur la zone en baillant de la gueule en attendant les chasses pour balancer dedans, on décrochera un poisson chacun mais rien de transcendant…et vu le calibre des perches (entre 15 et 25) on insiste pas (Erreur 4).
Pour finir, mes démons me rattrapent et je fais tombé canne et moulinet dans l’eau le long d’un ponton, je suis dégoutté et après avoir raclé le fond pendant une demi heure, je me vois obligé de me foutre à l’eau pour tenter de la récupérer en plongeant.

74c6967c65185c4a61e4dafd081004ba.jpg



Mes tentatives n’y changeront rien et c’est trempé, congelé et capot que je rejoindrai la mise à l’eau.
Voilà la compétition se termine sur un score sans appel pour nous zéro et avec un seul mot d’ordre CAPOT !!!
Au final, Tangus et JC prennent la 5 ème place avec deux Pike et une perche de 35 cm qui sera d’ailleurs la plus grosse de la compète, gaël et sylvain perdrons la première place en décrochant deux fish et se retrouverons donc 3 ème, les deuxième sont Tic et Tac et les premièrs Fred Julian avec 4 Pike et une perche.

e823a0e5297625ddd93af1842bb09ea3.jpg

 

434f15a4c67c198e1f38222a3a4b1a6d.jpg



Bon on est passé à côté et on en est conscient, on avais choisi une stratégie qui n’était pas la bonne et plutôt que de s’adapter on a fais les têtus comme quoi la compétition c’est un autre monde et il nous reste encore beaucoup de chemin à faire mais on reste motivé.
Voilà l’open se termine et une fois de plus les poissons n’étaient pas dehors, niveau organisation c’était limite, on retiendra le manque de communication et le fait que l’open était annoncé sur 2 lacs au lieu d’un seul mais bon on en gardera des beaux souvenirs quand même.
Merci a tout le monde pour votre bonne humeur et à la prochaine.

Ps : avis au locaux, sous le ponton de ski nautique y’a un ensemble casting qui vous attends, il est vous est offert par moi-même, on appellera sa le trophée looser.

26/06/2008

Open bred fishing de Besançon

Et oui, je sais je l’avais dis, plus de compète street fishing pour ma pomme, mais mes potes aurons eux raison de mes convictions.
Me voilà donc inscrit à l’open de Besançon avec Ken et pour couronner le tout j’ai même engrainer notre ami barbu, non je parle pas de celui qui aime pas l’oncle SAM, je parle de mehdi.
C’est donc parti pour un week end placé sous le signe de la déconne, en effet notre vers de terre et son lion (Marc et Céline) font également le déplacement sans oublier ma chérie, qui ont décider d’aller se mesurer aux bass du réservoir d’Osselle.
Départ de Strasbourg, il est 17 heures, ont charge la bagniole, et la première action ne se fais pas attendre, je claque le coffre de la voiture sur le bras de Céline qui avais la bonne idée de laisser ces mains dedans et moi de regarder ailleurs…
Résultat je cherche un truc froid dans mon congélo mais en tant que bon végétarien y’a pas de steak, et du coup Céline va passer le voyage avec des choux de Bruxelles congelé sur le poigné…
Arrivage à Besançon, Manu nous récupère au péage et nous accompagne à l’hôtel ou nous attende Marie et Ken qui ont entamé l’apéro.
Direction le centre pour manger un truc, et un repérage rapide sur le Doubs, « c’est blindé de hotu et de chevesnes », on risque de se marrer demain.

e599fdc16f27c4944842179c6ccc906b.jpg


La soirée fut rapide, une petite pizza immonde, genre surgelé, à 12 euros accompagné d’un verre de vin tiède servi dans un verre à coca, bienvenu chez Paolo, le genre de restaurant qui fais honte a toute l’Italie.
Samedi matin, nous y voilà, tout les habitué sont là, sa chambre dans l’office du tourisme, et tout le monde attend avec impatience le départ.
Damien tente de convaincre les miss de participer mais rien à faire, ces dernières sont bien plus attiré par les bass du réservoir que par les hotus du centre ville.
Du coup elles filent rapidement après avoir récupéré un fish cat que nous prêtera Damien, merci beaucoup d’ailleurs.
Aillé c’est tiré, me voici en binôme avec Remy, et bien sa promet…
On commence sur un poste qui m’a l’aire sympa, sous un pile de pond, des chub sont en maraude et bien actif mais il reste encore un heure avant le départ.
La manche commence enfin et les chub ont disparu, 3ème lancé je passe au varid dans les courants mais rien, je décide donc d’accélérer car quelques chasses éclate derrière les blocs de rocher.
Boom !!! Grosse cartouche, je ferre, c’est dedans …
2 secondes plus tard je perds le contact. Coupé !!!! C’est super, sur le moment j’en rigole mais c’est sans savoir que ce serra le seul fish que je verrai de la journée.
Les manches passent et se ressemblent, rien ne bouge et en plus nous ne voyons rien, même pas un chub à pêcher à vue …

4faae95ff6b9cafb7d8b145bcd861ab6.jpg


Le morale est au plus bas et le soleil cogne méchamment, les infos sont pas mauvaise pour les autres, Thomas a pris un Cheyenne ainsi que Ken et Mehdi a pris une perche de 33 cm qui s’avèrera être la plus grosse de l’open.
En début d’aprèm, on quitte le parcours pour chercher de l’eau et on tombe sur un petit plan d’eau dans un parc.
Le morale remonte, et si y’avais du bass dedans ??? On se rue littéralement sur celui-ci avec Remy en oubliant la compétition.
Arrivé dessus un jeune pêche au coup, on lui demande ce qu’il y’a à pêcher dedans, la réponse est claire : « des gardons et peut être une ou deux perches »
Après vérification, il s’agit de la gare d’eau qui n’est que notre poste suivant, la décision est prise, on s’allonge dans l’herbe et ont oubli les 3 prochains postes qui ont l’aire pourrave à souhait, sa sent le slalom entre les serviette de bain.

c03bed718f809eab3293caa708f3cc3a.jpg


Après s’être délecté d’une vue plutôt sympa, non je parle pas des remparts, on reprend notre périple en plein cagnard.
Arrivé au bout de la boucle on aperçois un écluse avec un panneau « Saône », on se regarde avec Remy : « si c’est le canal qui va vers la Saône, y’a du bass dedans ?? C’est parti !!! »
100 mètres plus loin, notre motivation retombe, ce n’est que le Doubs, tampis on repart sur le parcours de la compète avec nos désillusions.
Voilà la journée s’achève avec un magnifique capot, et pas moins de 2 litres de flotte ingurgité et deux paquet de clopes fumé …
Les basseurs du réservoir quand à eux ont également eux du mal, puisque Céline et Hasiye sont capots, par contre Marc trouvera la pêche en fin d’aprèm et prendra 3 bass dont deux 45 up et un de 50 cm !!! Jolie coup !!!
Un douche et retour sur une petite péniche pour un petit gueuleton, apparemment on est passés complètement au travers puisque pas mal d’équipe ont fais quelques fish et notamment David qui s’en sort bien avec 2 cheyennes.
A peine le repas terminé on fonce en ville pour la fête de la musique, ces dernière sera comme la pêche décevante, en effet on aurai plutôt du appeler sa la fête du heavy metal, d’ailleurs peu nombreux serons les compétiteurs qui y ferons un tour, coup de soleil et déshydratation oblige.
Dimanche matin, il est 6 h30, je capte kenor en bas de l’hôtel, et ont chevauche deux vélibe et on trace comme des fous vers le check point. Petit briefing, et c’est parti !!!
Remy et moi-même sommes à bloc puisqu’on commence sur le poste le plus productif de la veille et puis rien n’est encore joué le premier n’ayant que 800 points.
30 minutes plus tard la motive est retombé au plus bas, à part deux suivi on ferra rien, et le restant de la matinée non plus…
Il est à peine 8 heure et le thermomètre affiche déjà 24 °C, on va cuire, sa c’est sur.

aa910b35fa3a8a553fabc36f4ef83aa7.jpg


Les nouvelles ne sont pas réjouissantes non plus, les seuls qui s’en sortent c’est Tom et Mehdi, avec un chub chacun sinon pour les autres c’est la traversé du désert qui se poursuit.
Je prend enfin un touche, je ferre, c’est dedans … merde un hotu !!!! Bon tampis sa sera pas pour aujourd’hui.
Il est 12 h et la décision est prise avec Rémy de laisser tombé, on longe les remparts ou les cheyennes maraude.
On tente les chub avec des petit leurre dropé du haut du mur mais rien.
Du coup on monte des bout du sandwich en wacky, ça y’est le Bred (pain) street fishing est né !!!!!
Les autres compétiteurs hallucines, « quoi vous pêchez au pain !!! La honte, puis 2 poissons plus tard ; t’as pas un bout pour moi ??? »
Nous voilà donc à 8 sur les mur en train de pêcher les hotu et les chevesnes au pain, ils sont beau les street fishers, il restent encore 3 manches et on a engrainé tout le monde à tomber le brassards pour pêcher au pain !!!
Les hotu sont dropé du haut des 10 mètres du mur d’enceinte et au lieu d’être réprimé par les contrôleurs, ils nous accompagnent en nous montrant d’autres belles pièces …
On prendra chacun un beau chub de 45 et 46 et une belle brochette de masta hotu, et même ma miss prendra son fish.
On aura même le droit à un coatching du président de la fédé, hallucinant … voilà un belle ambiance, il aura suffis d’un banc de hotu pour souder deux génération.
Et oui on a beau être pêcheur aux leurres, on a beau remettre nos fish à l’eau, on reste tous des pêcheurs, peut importe l’âge, la technique ou le poisson recherché.
La compétition se termine enfin, le podium est familiale puisque sur la 3eme et la 2eme marche se trouve lamoureux père et fils et sur la première, Pierre frédéric GARCIA qui ferra le seul Pike de la compétition qui lui permettra de prendre sont envole vers l’Espagne.

b21453cb3be6efbb557d77479a33aa09.jpg


Mehdi fera le prix de la plus grosse perche et Philippe boisson gagnera deux abonnements à son propre mag, pêche sportive, en raflant le prix du plus gros fish et du plus gros barbeau.
Quand à moi et Remy on fini 28 et 27eme pour notre capot, Ken et Mehdi 19 et 18 ème et Thomas et David 8 et 9 ème.
Voilà un week end de fou se termine avec des scores assez misérable puisque 25 chub, une dizaine de perchettes, 2 barbeaux, 1 bec seront pris et plus de 20 personnes rentrerons capots…
Par contre l’organisation et l’ambiance étaient top, il n’y a rien à dire si ce n’est :
« Grande classe messieurs les organisateurs, félicitation et merci à toute l’équipe ».
Rendez vous l’année prochaine en espérant que vous reverrez les heures de pêche afin de ne pas cuire de nouveau comme cette année.
A plus Tias

PS : merci aux urban fish pour les tofs.

24/05/2008

Street fishing de strasbourg : à l’assault des flèches d’argent

fa6dc6a7a3d0b3bf223c6820f1eeda71.jpg


Deuxième édition du street fishing de strasbourg cette année, organisé cette fois ci par l’association « des rives urbaines » à eux un succès timide due au manque d’équipe engagé (34) mais la réussite n’en demeure pas moins grande.

faf512e2fc3d42550aaf83d02f09b6f2.jpg


En effet j’ai suivi un peu la compète en allant voir les différentes équipes engagées et je me suis vite rendu compte que l’organisation était parfaite malgré la difficulté sur une telle manifestation.
Cette année les temps de passage sur les spots ont étés rallongé et les temps de transfert également, du coup le marathon de l’année dernière n’a pas eux lieux, les équipes avais le temps d’arriver tranquillement sur les zones, de plus les binômes étais en autonomie puisqu’ils s’auto contrôlaient mutuellement.

3265dd73974042a33998bc299bf6aeb5.jpg

 

7bc400ddc4f8ceddbc38278a4ab4bc6b.jpg


Cependant le street fishing version AFCPL a bien changé, en effet les compétitions ne se déroulent plus en équipe mais bien seul en binôme avec un concurrent.
J’ai un peu sondé les différentes équipes et me suit rapidement rendu compte que la totalité des street fisher étais du même avis, la compétition street fishing doit se faire en équipe.
Mise à part cette petite parenthèse, les binôme se sont plus ou moins bien entendu et Ken, le seul participant du LFJ a eux à faire au plus grand gaillard de la compète Sam et apparement le courant est super bien passé.

68bf2a929533d63422b04f7abbb8f474.jpg


Pour ma part je n’ai fais que suivre les équipes et une fois de plus se sont les parisiens qui ont dominés la compétition en prenant le podium en otage talonné de très prêt par l’ami Philippe Boisson qui montre une fois de plus cette années que les pêcheurs old school sont encore là. Ken a réussi quand même sont coup de poker en grappillant le trophée du big fish avec un apse de 71 cm.

9de746cc179a0a48502066e0f7ea9384.jpg

 

6b3d535e00359c7bec548083a77f1c05.jpg


Le nombre de prises n’aura une fois de plus pas étais à la hauteur du potentiel halieutique de strasbourg mais malgrè tout ce serons quand même pas moins de 70 poissons capturé sur ces deux jours.

e72fff2033873593035fbecfdb283d13.jpg

 

809862aeebe7f60513e1c4ed4332432d.jpg

 

e6a75b6c10945caafb66a5a88d15cc3c.jpg


La télé suisse a également fais le déplacement en venant suivre une équipe suisse engagée, Manu et Pierre Yves, du coup l’équipe de tournage aura pu rencontrer les compétiteur français et montrer aux amis suisses que le street fishing et le no kill se développe énormément et qu’il risque d’envahir encore pas mal de pays.

355ba62c98ee19f2545d034427434cc5.jpg

 

681312f0b236b2fece842eefbe80caac.jpg

 

2e5f34026f6bb07317f0721fcad2ff90.jpg

 

905922e1dd712eb0280e9d70e19b53e6.jpg

 

4d84f059002afa588a7f0ba5cdf4144f.jpg


J’ai pu rencontrer encore beaucoup de monde durant ce week end et je me suis une fois de plus lié d’amitié avec beaucoup de monde et plus particulièrement avec nos ami du chnor et la team des crazy switzer !!!
Nous aurons donc de nombreux report en perspectives à réaliser en allant pêcher dans le chnor et en suisse, affaire à suivre…
Merci encore à tout le monde pour ce bon moment passé au bord de l’eau, et à l’année prochaine pour une nouvelle édition du street fishing de strasbourg.

A plus Tias.

Pour les résultats exacts consultez le site des rives urbaines.