Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/09/2006

Magic Franck a encore frappé

Nous le savons tous, Magic Franck est vraiment capable de nous estomaquer avec ses prises. Prendre un brochet d'1.27 m au water mocassin, c'était déjà un coup de maître. Mais là, il vient de repousser encore les limites d'un style qui lui est propre : le "Magic Fishing"

medium_PICT0002.JPG


Récit :

Mercredi soir, Franck me propose d'aller faire un petit tour en barque sur une gravière des alentours de Strasbourg. Je ne pouvais pas refuser, vous pensez ! Mais quand je suis monté sur la barque, je ne savais pas que j'allais vivre un moment exceptionnel.

Comme tous grands moments, ça a commencé doucement : une perche, un brochet. Et puis, alors que j'étais affairé à changer un leurre, j'entend le Curado de Franck s'emballer comme si tout à coup le leurre qu'il venait de lancer s'était subitement transformé en avion à réaction. Franck cria " Ah, il m'a brulé le pouce". Alors, le regard rivé sur mon montage, puis sur le visage de Franck, je ne savais pas ce qu'il se passait à l'autre bout de la ligne de notre ami. Je me retourne et là, je vois un groupe de canard passer au dessus de nous. L'un d'eux chuta à pic comme s'il venait se faire scotcher par une cartouche de 4, en plan vol. Arrivé sur l'eau, le canard ne bouge pas d'un poil. "Je crois que tu l'as séché Franck". En s'approchant au moteur du volatile malchanceux, Franck devait déjà penser à comment il allait le déguster, d'autant plus que le canard ne bougait toujours pas. Arrivé à sa hauteur, on découvrit un saucisson de canard au Buzzer Beater. La pauvre bête était complétement fisselée et ne pouvait plus bouger d'une plume. Heureusement, les ST41 du Lipless n'avaient pas piqué l'animal.

N'étant pas vraiment habitués à ce type de capture, on a un peu hésité à la meilleur prise, la pince à poisson ne nous semblant pas être idéale pour la circonstance !

Libéré de son saucissonnage, le volatile a bien voulu pausé pour la traditionnelle photo avant de reprendre son envol et de rejoindre ses compères.

medium_PICT0005.JPG


Après une telle aventure, on se demande bien ce que Franck va nous réserver les prochains temps....

15/09/2006

Back en Touraine

Salut les enfants,

Ben voilà, la suisse s'est terminé depuis deux semaines...
Pas vraiment mécontent de revenir en France !
Passer 5 mois à bosser au bord d'un des plus grands lacs helvètes sans pouvoir pêcher, j'avais jamais connu plus frustrant.
Cette période est désormais terminée et j'en profite un peu pour me venger ;)

Vu qu'il n'arrêt pas de pleuvoir, et que les bass semblent avoir la bouche cousue avec la baisse des températures, je suis retourné sur le Cher dans le but d'en découdre avec M. Silurus...
Donc, partie de pêche improvisée ajourd'hui entre midi et deux, avec la seule canne potable que j'ai pu emporter avec moi. Et comme j'ai une confiance absolue dans mon Abu Garcia, je me disais que tout était possible ...

Et j'ai bien fait !!!!
Après avoir prospecté le spot avec un big sandra RH la première demi-heure qui m'aura valu un suivi d'un poisson avoisinant 2m (gloups), je décide de passer sur un énorme worm "garage made" hollandais qui m'a déja permis de capturer d'énormes morues.

5ème lancer, un poisson intercepte le leurre animé en linéaire.
Je me prends une énorme chataigne, et il part direct avec 50m de tresse.
Après avoir combattu entre deux eaux, le poisson sonde en direction de la jussie.
5 minutes plus tard ce dernier est dans mes pieds et j'en profite pour le hisser sur la berge avec ma (petite) pince Berkley.

Bingo ! Mon premier silure digne de ce nom !!!! Entre 1m30 et 1m40, à vue de nez...

medium_Silure.jpg


Allez, je vous laisse, une éclaircie se profile... On va voir si les bass aiment les rubber jig ;)

@+

BR

06/09/2006

La rentrée a du bon...

Hello les zamis après mon périple norvégien pour animer une colo me voila de retour sur Stras.
La norvege c'est toujours aussi chouette (moi j'adore!), la colo était super, la pêche c'est super mais la pêche en colo pour moi c'est pas facile... J'ai initié les gamins qui ont rapidement été mordus mais c'était pas de tout repos. Bref j'ai pas pris grand chose mais le but n'était pas là... Eux ont pris du poisson (pêche de bordure en fjord : poissons de roche et 1 maquereau) et peut-être prochainement une carte de pêche !

Une fois les valises posées, rdv au bord de l'eau avec ben.
Dimanche dernier au port, toujours pas d'aspe à l'horizon mais un pike pour patienter (merci à marc pour son mitsou 112 d'occasion). medium_3_sept_2006_7_.JPG
Hier soir avec l'augmentation de la température de ces derniers jours, les fish sont ressortis : un broc en début de partie et une attaque d'aspe à côté du leurre sans suite, puis plus rien... . Vers la fin... 2 perches puis d'un coup des chasses d'aspes à l'amont du pont... et ben concrétise !!!

medium_DSC06205.JPG


Pourvu que le mois de septembre nous réserve encore des surprises...
a+ fred

23/08/2006

Un normand en Alsace

La voie est ouverte

Les Baraunotes Bretons avaient montré le chemin en s'exilant de leurs côtes pour se mesurer à notre Bar alsacien, mister Aspius Aspius. C'est Jérome, un Normand, pêcheur de Bar, de truites de mer et avide de sensations fortes qui a fait le déplacement pour taquiner notre tarpon d'eau douce. J'en profite pour signaler à toutes les personnes intéréssées par un petit séjour en Alsace que Matthias Lothy , guide de pêche de son état, se fera un plaisir de vous faire découvrir les hot spots alsaciens.

Un début chaotique

Le petit séjour de jêrome s'annoncait des plus durs, en effet les conditions étaient déplorables, pluie et température en chute libre depuis presque deux semaines et l'été n'a jamais été la meilleure période de pêche pour l'aspe.
La première sortie de Jêrome avec Ben au centre ville avait confirmé ce que je pensais , les poissons n'étaient pas du tout actifs.
Le lendemain en attendant jêrome, je décide de partir en éclaireur et de pêcher l'entrée des ports. Après avoir traumatisé quelques perches au Sammy 65 , j'ai eu la chance de faire l'un de mes plus beau coups de canne de l'année, un Birdy aspe a vue!!!!!
Perché sur ma rive, j'aperçois un gros en train de marauder en bordure. Vous savez ce genre de poissons sur lesquels on jette toujours un leurre mais qui ne prennent jamais et là bizarrement , je lui présente mon Sammy 65 Baby-bass, il se retourne, le suit, monte une première fois doucement , une deuxième puis une troisième fois beaucoup plus violemment mais toujours pas piqué. Je le perds de vue mais lance immédiatement 10 mètres devant la direction qu'il prenait, il revient comme une balle et GOBE littéralement mon petit Sammy.

medium_P1010003.2.JPG


IKIPU (c'est mon gris cri de joie), un birdy du port, un bon 75+ et gras comme un goret.
medium_P1010005.2.JPG


Vais chercher jêrome et l'on retourne sur les ports pour un petit coup du soir, Céline, Ben et olivier sont de la partie mais dans l'eau ca bouge pas des masses. Jêrome se prend deux remontées, quelques perches en bordure et faute d'aspe on sort les lips pour finalement toucher un brochet chacun , rien de bien transcendant, en tout cas toujours pas d'aspe pour notre hôte Normand.medium_P1010007.JPG
Ca va pas ca!!!! Faut rattraper le tir, rendez-vous est pris lendemain matin à 5h 30 pour la sortie de la dernier chance...

La delivrance

Je chope Jêrome à 6 h, faut se dépêcher on a que 3h de pêche devant nous. On commence sur un barrage, rien!!! enchaine sur un canal, rien!!!sur les ports, rien!!Ca va pas ca!!!
Je l'emmène finalement au centre ville et là BINGO !!!
medium_P1010011.2.JPG
medium_P1010012.2.JPG
medium_P1010013.JPG

Un premier aspe sur un pile , puis deux autres. Ils sont dehors,mais Jêrome ratissant avec ces gros leurres à bar est toujours capot!!! Ca va pas ca!!!!
Je lui passe un water mocassin et pendu..Merde c'est un cheyenne (un beau).
medium_P1010018.JPG
Quelques coups de ligne plus tard, c'est bon!!!!IKIPU!!! Aspouile pour le Normand.medium_P1010015.JPGIl en mange sa canne.
Mission accomplie.
Pour finir sous une pile de pont , Jêrome a droit a un florilège du pêcheur d'aspes, toute la palette d'attaques.
Il en décroche un , en rate un (sur un ferrage bourrin en surface, Bouh!!! question d'habitude man!!!ca viendra) et se fait secouer son leurre sous la canne. En tout cas une belle matinée , espère que tu est bien rentré JAY, tu nous reviens quand tu veux.
Franky