Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/08/2006

La surprise partie ...

Jeudi je me branche avec Marc pour sortir défoncer des becs vendredi, vu que les aspes ne sont pas mordeurs.
La destination est Seltz, c'est donc très confiant qu'on prend la route vendredi matin en direction de Seltz pour pêcher les gros becs.medium_tias_broc.jpg
Armée de big bait, on commence la prospection en top water, on y a cru pendant la première demi heure mais on c'est vite rendu compte qu'on fesai fausse route.
Après avoir pêché alternativement au Tremor et au Bull, j'opte pour un spinner maison jaune/orange, je passe sur la bordure et boom c'est dans la boîte.
Un petit bec survolté m'a englouti mon spinner et c'est fais un malin plaisir de défoncer la jupe toute neuve.
Marc enchaîne avec un lancé en plaine eau au b'freeze 128, et à une quinzaine de mètre se fais intercepter.
Le combat est intense et le bec de 75 se débat comme un diable, on fini enfin par le mètre au sec.

medium_cygognes_011.jpg

C'est hallucinant !! les brochets ici sont obèses et survoltés.
Ayant compris où ils se trouvaient, je prend un spinner maison, un modèle en 1 oz version muskie, je lance le spinner tout neuf et encore tout puçeau, et à quinze mètre sur la cassure : Boomm !!!! Pendu !!!!
La beast master se tort et mon bras fléchi, j'ai d'abord pensé à un péniche, mais il n'en ai rien c'est un brochet légèrement plus gros que celui de Marc qui est en train de me laminer le bras !!!!
Quelques secondes plus tard il se décroche au bord, et je récupère mon spinner sans palette !?
Je suis dégouté mon proto de spinner est k.o et je n'ai plus rien de ce genre pour continuer la journée.
Tampis on continura avec les moyen du bord, le reste de la journée ne s'averra pas très fructueux, je pique encore deux petits pike que je décroche et on fais bouger quelques poissons qu'on arrive pas a prendre.
On se dirige vers les pontons alors, je balance mon spinner en plaine eau, je le laisse descendre un peu, je récupère et piqué, je bride ce poisson et me rend vite compte medium_cygognes_016.jpg de la supercherie, je pense d'abord à une belle perche mais c'est une truite arc-en-ciel ....
Bon ma fois une truite au spinner c'est peu courant mais pourquoi pas !
On passe au lipless et je me met à gratter le fond pendant que Marc peigne la plaine eau.
Quelques instant plus tard, je me fais gratter, je ferre, c'est dans la boîte.
Je remonte ce poisson qui se bat un peu comme une grosse perche sauf que là c'est une truite fario anorexique qui remonte avec mon liplessau fond de la gueule.
medium_cygognes_019.jpg

On oubli vite les brochets qui ne mordent plus et on se concentre sur ces poissons là.
Pendant que je gratte le fond avec un javallon en drop shot, Marc à bien compris que les truites au lipless sa déchire...
Il a donc fini avec quatres ou cinq truites prises au lipless en plaine eau et en casting !!! Peux courant quand même comme pêche.
medium_cygognes_030.jpg

Voili voilà, on finira sur sa et la prochaine fois promis on reste concentré sur les brocs....lol

A plouch les guss
Tias

14/08/2006

Sa promet ...

medium_aspe_jo.3.jpgJeudi dernier le téléphone sonne, au bout du fil, un de mes cousins que j'ai plus vue depuis longtemps.
La disussion tourne biensûr autour de la pêche et là je me dis que tant à faire il à cas venir passer quelques jours à la maison, histoire de voir un peu comment il a évolué.
Je le récupère donc à la gare vendredi et direction un coup du soir.
Malheureusement pour nous et comme souvent durant ce magnifique moi d'août (pluie depuis 3 semaines avec des températures fleurtant avec les 14 °C) les poissons ne sont pas actifs.
Le lendemain le rendez vous est pris avec ces messieurs les aspes, et après s'être fais saucer quasi toute la journée on arrivent finalement à décapoter avec un aspe (photo ci-dessus).
Super !!! c'est donc surmotivé que le lendemain, on prend la direction du stock pour pêcher en bateau.
Le temps est magnifique, les nuages sont tanquées quelques mètres au dessus de nos têtes et l'eau est claire comme une flaque d'eau sur un petit chemin de terre.
On se débine pas c'est parti, le waououane et le zodiac sont mis à l'eau et toute l'équipe se met en action de pêche (Taylan, Marc, Céline, Lionel, Johannes et moi).
Queqlues longues heures plus tard je décide de mettre fin à ce calvère, en effet sur la journée on aura pas vu l'ombre d'un poisson et en plus j'ai même réussi à perdre un canne dans l'eau.
C'est donc au bord de la crise de nerf que je reprend la route vers Haguenau, mais en cours de route Taylan me lance: "on va pas se laisser faire comme sa; viens on tente un coup du soir sur stras !!!".
Je me suis dis sa c'est une idée à la con.... "je suis partant !!!"
On arrive donc à stras, et quelques instant plus tard me voilà pendu à jolie broc (environ 85) qui a craqué sur mon spinner maison "rose gay pride", je le bride et hop !! décroché au bord.
Bon c'est pas bien grave disons que c'est ma journée.
Je met un spinner à mon cousin et lui dis de pêcher lentement, et la réponse ne se fais pas attendre....pendu !!!!medium_broc_jo.jpg
La canne plie sous les assault du tonton et je me rend vite compte que c'est sérieux, je descend donc l'échelle la pince à la main, le voilà...
C'est fou sa, encore un jolie brochet, je le pince, le soulève et clac !!!!
Le voilà retombé dans l'eau, je reprend mon souffle, le revoilà, le pauvre à la mâchoire fracturé en deux!!!
Je suis dégouté, mais je garde quand même mon sang froid pour trouver, enfin, le moyen de le sortir de l'eau.
Ouf !!! c'est le mot, sa y'est mon cousin a enfin décapoté et de quel façon en plus, le brochet mesure environ 1.07 (environ car ne disposant pas de prise sûr vu la blessure du brochet, on a eux beaucoup de mal à le manipuler).

medium_broc_tiasjo.2.jpg

Mon jeune cousin Johannes a vraiment géré du début à la fin, félicitation pour ce superbe brochet !!!!!
Après un moment d'euphorie ponctué de deux autres brochets (décrochés sous la canne) la pression redescent et je commence à cogiter.
Je suis dégouté que ce poisson soit reparti à l'eau avec un machoîre inférieur fracturé, comment faire pour éviter sa?
Mais sa mes petits coquinou, on en reparlera une autre fois.

A plus les guss Tias.

02/08/2006

Under the bridge...

Le Wawanne n'en fini pas de sortir ces derniers temps ! Aujourd'hui, c'est la plus belle mise à l'eau de l'Ill et sûrement du département (il faut dire qu'elle n'a pas vraiment de concurrence ! ) que nous avons emprunté pour aller pêcher en aval de Strasbourg. Le but de cette sortie étant de voir si le moteur électrique était suffisant pour pêcher ce parcours et remonter vers les chutes en amont.

A peine arrivés à la mise à l'eau, déjà un aspe chassait dans un banc compact d'ablettes qui s'était réfugié entre deux massifs de potamot. Il n'en fallait pas plus pour allumer le feu à Lionel ayant tout vu de son rétro en reculant la barque.

C'est parti. Lionel a opté pour une Flash mimi 110 (il faut ce qu'il faut !). Je joue la prudence avec mon sammy 65. Et il ne me faut pas longtemps pour apercevoir mon premier bouillon...sans contact. Nous arrivons sous un pont, les piles créent des turbulences qui plaisent aux aspes, c'est sûr ! Me voici enfin attelé. Et au même moment c'est aussi le cas pour Lionel. Un doublé, oui, un doublé sur le bateau. C'est l'explosion de joie ! Je mets mon poisson au sec. Lionel a plus de mal et décroche malheureusement le poisson. Il était joli, un bon 70, dommage pour la photo du doublé !
medium_Pont_Phario_020806_1_.jpg

En attendant Oliv pris dans les bouchons, j'enregistre encore quelques montées dont une phénoménale sur un frenzy pop. Mais malgré cela, le poisson n'est pas au bout. Ils se montrent taquins ce soir. Quoique, ça dépend pour qui : Lionel est à nouveau attelé par un poisson plus modeste, toujours au flash mimi.
medium_Pont_Phario_020806_9_.JPG

Oliv arrive. Nous pouvone enfin remonter pour entamer notre prospection vers les chutes. Prospection qui se révelera veine. Tant pis nous redescendons ! En cette fin de journée tout semble calme, mais déjà à 300 mètres du pont nous apercevons des chasses. "Plus vite, plus vite" : Oliv est impatient de rejoindre le spot. Sous le pont, les ablettes giclent. Nous ancrons dans la veine et pêchons l'aval des piles. Pendant une demi-heure, la quasi totalité de nos passages respectifs se soldent par une montée d'un aspe : parfois un simple remous bien en dessous de la surface, parfois une déchirure aquatique bruyante. Lionel finalise son triplé avec un sammy 85. Mais, c'est les stickbaits plongeants qui semblent le plus faire réagir ces fléches argentées. Oliv nous fait d'ailleurs un joli poisson au wander 95. Bientôt, l'activité cesse, il est l'heure de rentrer voir les photos et écrire le reportage.

medium_Pont_Phario_020806_15_.JPG


Dav

une matinée monstrueuse

Samedi matin, rebelote avec Franckes et notre fidèle compagnon, le Wawanne.

Enthousiasmés par nos belles perches de la veille, nous voici sur le secteur directement en aval pour une petite reconnaissance de mi-saison, histoire de découvrir de nouveaux parcours pour l'arrière-saison.

Là où nous commençons le fond varie de 3 à 5 mètres, comme la veille au soir où nous avions pris nos perches. Nous sommes chauds comme des billes et attendons déjà le premier toc! Au bout d'une demi-heure, je sens bien quelque chose au bout de mon lipless frenzy : ça doit être une herbe. Euh non, un brocheton que je relâche sans photo pour le reportage. Je pensais alors que j'aurais autre chose à me mettre sous l'objectif. On dévale encore, je fais monter timidement une perche sur mon frenzy pop, Franck en fait suivre quelques autres, mais rien dans le bateau !

On remonte en amont. Près d'un buisson en bordure, mon staysee 60 est intercepté. Vu le défense, c'est une perche modesteL. En effet, une zébrée de 20 cm rejoint bientôt l'onde après un bref passage sur le Wawanne. Quel monstre !!medium_Ill_Benfeld_290706_1_.JPG
C'est maintenant au tour de Franck de faire un monstrueux brocheton au spinner. Jugez plutôt !! medium_Ill_Benfeld_290706_5_.JPG
Un peu plus haut, c'est à nouveau moi qui encaisse une touche fulgurante, je retiens la canne in-extremis et après une bagarre courte mais intense pour mon adversaire, je mets enfin à sec ce magnifique cyprinidés. C'est l'émotion sur le bateau !!medium_Ill_Benfeld_290706_7_.JPG

En arrivant en amont du secteur, nous prenons plusieurs touches de perches, toutes rapidement décrochées : encore des monstres !!!

Pour redescendre, Franck décide de se la jouer hard rock, du genre heavy, ou plutôt TN60. Un pauvre petit chevesne passant par là, bien innocent, en entendant la douce mélodie produite par cette petite sirène (d'alarme) n'a pas pu s'empêcher de craquer. Bien qu'il fasse tache dans le reportage d'une journée si mémorable, je vous en livre la photo, essentiellement pour prévenir l'autres petits chevesnes innocents, d'ailleurs !
medium_Ill_Benfeld_290706_8_.JPG

Décidant que nous avions assez d'émotions pour la journée, nous décidons de rentrer quand un petit bras nous fit de l'oeil. Il fallait aller voir :medium_Ill_Benfeld_290706_12_.JPG
En bon conquérant de la gente aquatique, Franck réalisa un nouvel exploit : un sandre, ce poisson méfiant et lunatique devait craquer sur le bevy shad magnifiquement animé par le Magicien.medium_Ill_Benfeld_290706_14_.JPG

D'une matinée monstrueuse comme celle que nous venions de vivre, sur le bateau comme dans l'eau, tout le monde en resta bouche bée...

medium_Ill_Benfeld_290706_10_.JPG


Dav