Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/07/2007

Mais heureusement que Vincenzo était là !!

Ca faisait un petit moment que j’avais pas repris mon clavier pour vous compter le récit de nos sorties mais à vrai dire pour communiquer de manière positive autour de la pêche, il faut avoir le moral …
Et le moral pour un fanatique de pêche aux leurres dépend de peu de chose, et quand ça ne mort pas depuis un mois c’est comme si un drogué avait de la mauvaise came depuis un mois c’est déprimant.
Mais il y’a des gens qui arrivent à vous redonner le sourire en un rien de temps.

Vendredi matin je me lève, il est 13 heures et j’aurai aimé rester au lit encore un peu mais je me motive pour monter sur strass histoire de passer voir mon pote Mathieu au magasin pour prendre un peu la température de la pêche avant l’arrivée d’un client dans la soirée.
Les nouvelles ne sont pas rassurantes, je me décide donc à faire un tour dans les péniches histoire de travailler la précision et ma gestuelle.
La petite heure de pêche s’avère pas mal sauf que la loose me poursuit, je prends deux blacks et ça me fais énormément plaisir sauf que je décroche 4 perches de plus de quarante et j’arrive même à foirer un beau Pike du mètre vingt. C’est pas grave Vincenzo me vengera bien ce week-end enfin j’espère.

83b6eb61ea06c6b4cf1ab9bf3070c7dc.jpg

La nuit fut courte, agrémentée de quelques verres dans une ambiance soirée infirmière (sens de l’hospitalité oblige), et c’est avec les yeux collés, qu’on prend la route sous une pluie battante, en direction de Plobsheim.
Jean nous rejoint rapidement pour me passer le moteur que James m’a prêté (merci encore), nous y voilà les fish n’ont qu’a bien se tenir !!! Ca va chier !!!!
Une heure plus tard j’ai compris. Mais comment ai-je pu penser un instant que cette journée serait différente que les dernières ?
Pas une touche et pas l’ombre d’un fish, les leurres fusent et même pas un Pike en vue, à Plobsheim !!!! Vous y croyiez vous !!!!
Et encore ça pourrai être pire, il pourrai neiger, on pourrai tomber en panne de moteur au milieu du Rhin sur une quick. C’est chose faite un heure plus tard, le moteur est bloqué en position haute et du coup ne peux être redémarré, heureusement que Jean n’est pas loin.
Retour à la mise à l’eau, pour un tour de clé et un débriefing.
a29f43f7d971ed0b901008ac8c8b3a5f.jpg

Jean a touché un peu de fish mais en verticale et toujours pas d’aspes en vue, il repart plus haut et nous appelle quelques minutes plus tard pour nous signaler la présence d’aspes, on le rejoint, et là poisson !!!! Youhou !!!! Mais attend c’est pas un aspe …. Une truite !!!???? Au wander sur le Rhin !!??? Décidément c’est nimp !!!!
c65c1d97800e8aa7c589d146a8ed21ab.jpg

Vincenzo fais finalement un aspe à l’impact, et un micro au bevy pencil et jean nous extirpe un broc des herbiers avec un montage maison.
Il est temps de rentré j’en ai plein le dos pour rester poli. Merci à toi Jean parce que sur ce coup là je pense pas qu’on aurait fait grand-chose sans ton aide.
4250cd4e336d2d036edc6aedcc5d3af5.jpg

e41ea73c1d312289079a4582fcc99f6d.jpg

A peine rentré, à peine douché, à peine bourré !!!!
Un petit resto avec la famille, et après un peu de vin rouge, un Ricard aura finalement raison de Vincenzo…
28060edf848c86018cb2f2248f3d6baf.jpg

Le jour se lève et le soleil brille, on prend la route de Strasbourg avec les yeux collés bien sur (ça devient une habitude) pour une session street fishing !!!!
On fait la tourné des barrages assez confiant je dois dire, mais c’est sans compter sur la pluie qui arrive dans le quart d’heure, Vincenzo prend son birdy au buzzer beater pour pas changer et lève un belle perche mais n’arrive malheureusement pas a déclanché la mémère de 50 que Ken a levée.
6ac8d7edddab4408129f4c41d66b0a28.jpg

Bilan sur une terrasse, il est 13 heure et il manque déjà 3 leurres à la boite de Vincenzo, ainsi q’un lipless à Ken, c’est la loose mais on se marre bien, à défaut de fish on fait les cons.
Les jambes sont lourdes mais c’est plutôt le rosé turc qui fait cet effet, on part pour les glacières, on décroche de jolis poissons et Vincenzo persiste et signe en laissant encore une paire de leurres au fond de l’eau et pour moi c’est kif kif.
Mais mister Vincenzo reprend son sauve bredouille et bim !!!! Il est pendu devant une foule de touriste, je le blâme en lui disant qui va se taper la honte en ramenant une branche qui s’avèrera être un jolie barbeau.
Les gens s’amassent, nous questionnent et applaudissent Vincenzo qui remet le barbu dans son élément, des gens viendront même nous remercier pour le geste.
c2e5ae5e400eda521f4b204982318133.jpg

511276d4c0cdb17b0c74a338dc2f33c4.jpg

Moi perso ça me touche toujours de pêcher en ville et même si je sais que ça prendra pas j’y vais quand même.
Ca me permet de communiquer autour de la pêche et de remoderniser celle-çi et puis ça me permet de choufé des meufs surtout !!!!
L’équipe c’est agrandie, le frangin est aussi de la partie, on part pour le Jardin des deux rives.
La fatigue me pèse et rien ne bouge, Ken fais monter un aspe qui ne prendra jamais et nous croisons Nico et ces potes. C’est pareil pour tout le monde d’après ce que je comprends, on part donc finir cette journée sur les ports.
L’ambiance est encore plus délirante qu' avant, un rayon de soleil réveille les poissons pendant un petit instant et le frangin prend son birdy.
2e5af5a08cccffa9f8679b53ac77cbf1.jpg

Les suivis s’enchaînent mais se ressemble, je fais bouger quelques Pikes mais rien, puis je me fais couper deux javallon comme d’hab !!!! et Vincenzo prend même de la perche au water monitor !!! Le soleil tombe et les esprits s’égarent, et là bim !!!! Yes !!!! Ken a enfin décapoté, ouf !!! La journée est sauvée mais de très peu.
c69bd473a20fa01f9e1c98c2a97d693b.jpg

Au final superbe ambiance malgré la pêche plus que difficile Vincenzo a su garder le moral et le sourire ça me fait super plaisir.
Et retour à la casa, un casse croûte, une bière, une douche et on repart boire un verre et faire un billard. Et même là les coups foireux s’enchaînent, décidément c’est même pas la peine en ce moment. On en rigole et Vincenzo s’endormira sur le chemin du retour, la fatigue est pesante !!! Et les bières aussi !!!!
Quelques heures de sommeil plus tard, il est 6 heure j’ai pas envie, il pleut à sceau, on sort le boat et on part pour mon joker, une petite gravière au nord de l’alsace.
On fera très simple, KEUDAL !!!! RIEN !!! NADA !!!! KEUTCHI !!!!! (Si vous connaissez d’autre synonymes je suis preneur en ce moment j’en ai besoin).
Il est temps de ranger, de manger et Vincenzo s’endort de nouveau dans la caisse !!!
Il est 17 heures, Vincenzo vient de prendre la route du retour et je comate sur mon pieu.
C’est sûr, niveau pêche c’était pas top mais heureusement que Vincenzo était là !!!
Merci encore mec pour ta bonne humeur, tu repasse quand tu veux !!!!

A plus les guss Tias.

Ps : je recherche activement la fée, marabout ou sorcier qui m’a ensorcelé, car depuis l’ouverture c’est la loose, si vous le croiser dite lui que si je l’attrape je lui ……..

28/06/2007

B.A.S.S addicted

0a8d7ad3be39ec6ab62ef3c3c959b953.jpg


Home sweet home...

@+

BR

25/06/2007

Team no kill, quoi de neuf ?

Après plus d’un mois de pêche, un petit bilan s’impose !!!!!!
Cette année avec l’ami Ced, nous avions pris quelques vacances pour se faire de bonnes sessions et profiter du début de saison. Programme chargé cette année, ouverture à Stras avec des potes bourguignons, puis open street fishing puis session en bourgogne avec les dits potes.

L’ouverture fut bien dense en brochet, je pense une trentaine de poissons à 4 (voir plus) par contre rien de très gros (sauf un mastar décroché) et puis, on a bien galéré sur les aspes ! bof !
Moi qui voulais faire prendre des bigs fishs aux potes, c'est raté ! Heureusement, Olivier finira par en taper un à Plobsheim et moi à la Petite France.

medium_oliv_aspe_2_.2.jpg
medium_nic_1er_aspe_de_la_saison_2_.2.jpg

La semaine suivante , l’open street fishing a été pour nous un week-end super, on a kiffé !!!!
Ok, les poissons n’étaient pas trop au rendez-vous, pas d’orgie !!! Mais bon 80 poissons ce n’est pas si mal, j’ai connu des compets ou les gars ont pris un sandre à 30 équipes sur le WE avec un temps super pourri.
Dommage pour ceux qui ne connaissaient pas l’aspe, on aurait tellement voulu que tout le monde le découvre.
Franchement, l’ambiance était nickel et nous avons vraiment envie de remettre le couvert, l’année prochaine. En
passant, big-up à David qui a réussi son pari, du beau boulot. Bravo aussi aux compétiteurs,aux vainqueurs et à Tanguy Marlin qui a su s’adapter pour tirer son épingle du jeu et prendre à vue un big aspe avec un leurre venu de l’espace, la fujin spider, trop fort !!!
Nous finissons 9 ème, pas si mal , dommage qu’on ait fait bredouille la 2 ème manche…….avec la pénalité ça nous a mis dedans.
medium_compete.jpg

La semaine suivante nous rejoignons nos potes en Bourgogne, au programme, session de pêche en bateau sur les lacs du Morvan. Objectif : Big pike !!!!
Le temps est grave pourri et nous galérons, le vent est puissant, les dérives improbables et le niveau du Lac ne cesse de monter. Et, je ne vous parle pas des averses, bref le top !!! On commence à se demander si on n’est pas maudit puisque chaque fois qu’on se fait une session ensemble, c’est la zone. Bilan du lac de Crescent à trois bateaux une perche et un petit pike, minable !!!! Ma petite expérience en Lac de barrage me permet de relativiser, quand les niveaux changent brutalement, c’est rarement la teuf !! En tout cas, le Lac est superbe , on reviendra !!!
Le lendemain, nous pêchons le Lac de Pont, là, nous faisons pas mal de petits becs au spinner en bordure et puis le lipless fera aussi des siennes, beaucoup de poissons mais que du petit, je tape même un petit sandre au spinner !!!!! Journée sympa !
medium_sandre_spinner.jpg

Il nous reste 2 jours sur place, mon pote Christophe nous propose de retourner au Crescent pour tenter de conjurer le sort. Le temps est
pire !!!! Nous ne verrons pas un brochet de la journée par contre, on fait 2 sandres dont un correct au CB 350 pour Christophe.
medium_chris_sandre_2_.jpg

Le séjour touche à sa fin et il nous reste une journée, les potes ont repris le boulot, avec Cédric nous décidons d’aller défoncer du black dans un petit étang confidentiel du Jura.
En arrivant, on est un peu dégouttés car il est envahi de carottes et de châtaignes d’eau et vu le ciel, il est fort probable qu’on se reprenne des seaux d’eau sur le coin de la…….. shit !!!!.
Finalement, on s’est bien éclaté avec quelques beaux fishs et aussi pas mal de décrochés dans la végétation aquatique.
Quand rien ne va, heureusement, il y a les blacks !!!!
medium_black_1_nico_2_.jpg
medium_blacky1_2_.jpg

Depuis notre retour, une sortie coup du soir à Plobsheim en bateau.
D'entrée de jeu , je prends une grosse sacoche au beef 128, manqué!! Je reprends l’animation et le beau broc retape une seconde fois en surface à 1 m du bateau, un furieux !!!! Raté ! je relance et il attaque à nouveau à proximité du bateau, encore raté, je commence à me demander si le triple du milieu retiré pour cause de législation (à la con) n'est pas responsable de ces ratés successifs.
Il y a beaucoup de chasse d'aspe à 50 cm du bord de la digue, Ced a beau passer sa boîte de sticks et autre water monitor, rien n'y fait.

Pas de doutes, les aspes sont bien sur des alevins de 3 cm qui foisonnent sur le bord, donc très peu d'espoir d'en faire.

Finalement nous décidons de rejoindre les postes plus profonds et notamment l'ancien lit de la rivière, là nous prenons chacun une tape à la verticale, au vue des traces de dents, il s'agit de petits becs.

Bon, il est l'heure de rentrer et nous retournons sur les bordures à la sortie du plan d'eau pour la dernière demi-heure, nous sommes dans 3,50m d'eau et je décide de sortir l'arme fatale, le bien nommé buzzer beater silent, mon coloris fétiche.

Une dizaine de lancers et c'est la touche, le fish est au bout et il dépote !

Beau combat et je sors un joli bec de 78 cm , putain, ça fait du bien! C'est ced qui tire la gueule , capot et en plus, il a passé pas mal de temps à défaire une perruque, ça arrive même au meilleur !
lol !
medium_bec_buzzer.jpg


Quelques jours plus tard, Ced prend sa revanche et me met une pâtée au port, 2 magnifiques aspes, je me prends une pauvre attaque point barre.
medium_aspe_pluie.jpg

medium_big_one.jpg

Depuis, les coups du soir sont merdiques nous passons notre temps à essuyer des orages et flippons de ne pas finir foudroyés !!!
medium_temps_de_merde.jpg


Puis un matin, j'avais un créneau de 2 heures pour aller pêcher, le port, hum, bassin Vauban, c'est parti !

Je passe en revue pas mal de leurre, Freddy, stick-bait, b'freeze, tube.

Rien, à part un suivi d'aspe.

Une nana en aviron dessale à quelques mètres de moi, la jeune fille ne semble pas apprécier le bain forcé et notamment les herbiers qui lui chatouillent .........

Tout ces avirons me foutent un bordel d'enfer et tout m'a l'air réuni pour une belle bredouille.

Je tape quand même un broc maillé au Freddy , puis plus rien.
medium_broc_freddy.jpg


Il est midi, allez avant de partir, je monte un javallon avec un petit plomb balle pour lui faire visiter correctement les herbiers.

Quelques lancers et c'est le drame !!!!

Un big fish se retourne dessus, ferrage !!!!

C'est gros, c'est un Pike qui me semble vraiment beau, il me fait des rushs énormes et je suis bien content d'être en casting !

Pas le droit à l'erreur !

Après un super combat, je l'amène à moi.

Je le chope au boga et peux enfin admirer la bête, magnifique. Maintenant, il va falloir assurer tout seul la photo, chaud !

Je pose mon appareil sur le quai avec le retardateur, pas super photo, mais bon c'est dans la boîte, nickel !
medium_big_pike.jpg


Je prends une marque sur ma canne pour mesurer une fois chez moi, 1m03, mensuration honorable ! Pas de doutes, il faut rester à Stras pour faire du big pike !

Ah oui j’oubliais, j’ai pris mon premier black strasbourgeois à
pikeland, il avait déjà été piqué, par qui ? Un lfj ? (Tias the black cat)
medium_black_pike_land.jpg


Portez-vous bien ! y'en a marre de ce temps de m...... vivement les
beaux jours !

Nico (nokill)

14/06/2007

Retour au source ...

Le week end dernier je prend la route avec le frangin pour voir la famille en Allemagne sa me permettra de faire une pause pêche de deux jours... sauf que cette idée n'a tenue que 15 minutes environs, virus oblige. medium_P6090033.JPG
Le toxico de la pêche reprend le dessus, je me dois d'aller pêcher surtout sur ces spots qui ont berçé mon enfance.
Après 2 heures de route dans les bouchons et quelques heures de discussions avec la famille, on se dirige vers le petit magasin de pêche histoire de chercher les cartes et de craquer quelques euros en leurres souples.

Samedi matin, le soleil brille déjà bien haut et j'ai l'impression que sa va être dur aujourd'hui.
On attaque le jolie lac natursee 2, il s'agit d'une petite gravière qui a été laissée là pendant des années et dans laquelle on stockais des troncs d'arbres.
Ce plan d'eau est super jolie, les herbiers massifs le recouvre en partie et les berges escarpées offres de magnifique cache pour les pikes.

medium_P6090031.JPG

Pour l'instant pas grand chose à part une multitude de carpeaux et de tanches qui me donne envi de pêcher à l'anglaise.
J'ai peur que nous ne déchantions rapidement, en effet la politique du coin pour la gestion piscicole est simple à résumer : mettre du poisson à bloc + attraper et tuer du poisson = tant que les empoissonnements suivent et que la pression de pêche est faible un plan d'eau de super poissonneux.
Sauf que là c'est plus la même que y'a quelques années, aucun fingerling en bordure et une population de perchette impressionnante.
Le frangin décapote finalement assez rapidement,
medium_P6090030.JPG

mais rien de fameux, on continuera comme sa quelques heures durant lesquels on extirpera quelques petits becs de la végétation sans compter les quelques décroches.
Après reflexion je me rend compte que les quelques arbres abattu que j'enjambe ne l'ont pas été pas les carpistes du dimanche mais par un ronjeur, et là il n'y pas de doute : c'est un castor (enfin je pense à vous de juger).
medium_P6090058.JPG

Il doit s'agir d'un délire d'écolo allemand, mais il vont le payer cher car les quelques arbres qui bordent la gravière sont déjà bien endommagés par l'animal et à ce rythme d'ici un an, il n'y aura plus rien... mais bon vive les écolo quand même au moins sa donne des sujets de polémique.
Retour en famille pour une session café grenssien medium_P6090047.JPG au bord de la piscine, demain nous allons pêcher une petite gravière qui est fermé à la pêche depuis 15 ans.
Sa va déchirer !!! Mon petit zinc a déjà fais de jolies cartons et son pote nous enmène sur place pour nous montrer les accès et nous fais un plan détaillé des fonds.

Dimanche matin les yeux sont collé et à voir le temps qu'il fais dehors sa va de nouveau être super dur, il est 7 heure et le thermomètre affiche déjà 23° !!! Une petite douche et là surprise !!!
medium_P6140078.jpg

Avec un savon comme sa je suis obligé de tout déchirer aujourd'hui c'est un signe, elle gère la grand mère !!!
Fesons simple, c'est top water pike land ici !!!! Les flats s'étendent sur plus de la moitié du plan d'eau, et de larges couloirs plus profond se dessinent dans les massif de cariacé.medium_P6100062.JPG
De magnifique tanches fraies de-ci de-là c'est super beau sauf que les pike ne sont pas dehors.
On pêchera finalement toute la matinée pour une coupe de javallon comme d'hab, et un pike en top water pour le frangin qu'il décrochera...

Y'a pas dire généralement plus c'est beau plus c'est chaud !!!!
medium_P6100065.JPG

On reviendra c'est sur mais je pense que cet fois ci je suivrai mon instinct et je me contenterai de contempler.
A plus Tias.