Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2008

Comment se porte nos bass ???

Malgrès l'abcence des bass depuis le début de l'année et les prélèvements effectués par les pêcheur au vers, un très beau bass a été pris lors du street fishing par Nico.

05d402b1f6261dd7afb3974b92bf774f.jpg


Félicitation Nico et merci pour la photo; grâce à toi on est rassuré et on rêve déjà de futur lunker sur les ports.
A plus Tias.

13/02/2008

T'as pas le choix, tu mort !

Bon nombre de pêcheurs pensent à tort que la saison se termine vers fin décembre.
Hors le moi de janvier est à mon avis le meilleur pour la traque des brochets, à condition bien sur que dame nature ne gèle pas tous les plans d’eau.
L’hiver c’est souvent des pêches de gland dans 12 mètre d’eau, à grelotter le cul posé sur son siège de bateau en sirotant du café.
Pour ma part ce mode de pêche ne me convenais plus, c’est pourquoi on c’est mis à chercher des solutions pour paré à ce manque de sensations fortes.
L’idée est simple, trouver une zone de pêche ou le poisson ne peux se regrouper dans les fosses, et ou la température est constante même pendant les très froid moi de l’hiver.
Pour ce faire, on a cherché sur les carte et sur google earth et on c’est s’armer de patience pour repérer les zones et les accès.
Mais au final, notre travail a été bien récompensé, même si certaines sortie ce sont soldé par de monumentale capots, on à quand même trouvé des zones type, ou le poisson étais accessible du bord et aux leurres dures.

6801aba8462843e8f0cc839f2b729742.jpg

e554f4b8206ce2898bff76f456bac107.jpg


L’équation gagnante se compose de trois critères :
1- Une profondeur globale ne doit pas excéder 4 mètres, au-delà les poissons ont tendance à se regrouper là ou l’eau est la plus chaude, à savoir au fond.
Même si les perspectives de regroupement sont intéressantes, la pêche n’en ai que plus ennuyante et de plus lorsqu’on cherche dans un volume d’eau moins important on a plus de chance de trouver le poisson. Et c’est surtout rassurant car on est sûr que le poisson est là !
9ad22a9d9f5af6dbd91b7df132d717c2.jpg

2- Une température constante, ce facteur est non négligeable, si les températures d’eau sont trop basses, les poissons ne seront que très peu mordeur.
Pour trouver les zones ou la température est constante, tourner vous vers les zones « phréatiques », je m’explique, certaines zones dispose d’une eau venant directement de la nappe phréatique, cette eau à une température constante tout au long de l’année.
Ces zones sont simples à repérer, l’eau y est souvent cristalline avec des herbiers persistants tout au long de l’année. De plus, en été la température d’eau de ces zones reste basse, alors le mieux c’est encore de prendre les devant en les repérant lors de la belle saison.
995b9ce932faf957619a14e92ee6fdc7.jpg

3-Trouver le bon « pattern » (association d’un type de leurre, d’animation et de couleur), en effet en hiver les poissons ont des période d’activité plus courtes et bien souvent il ne réponde qu’a un seul type de stimulation.
Les patterns changent lors de chaque tranche d’activité en générale, alors dès que vous commencer à enregistrer des touches, continuer jusqu'à ne plus faire bouger de poisson.
Osez et variez les tailles, type et couleur de leurre en passant d’un extrême à l’autre, cela vous permettra de trouver plus rapidement le type de stimuli qui fais bouger ces messieurs.
6a3bfa33ce4411389220f9b6abc7263f.jpg


Voilà une formule simple mais qui peux s’appliquer à pas mal de situations, en espérant vous avoir donné l’envi de pêcher lors de cette belle saison froide, l’hiver.

11/11/2007

Les ennemis jurés du pêcheur ...

L’ennemi est bien souvent un être à part, ne répondant pas aux règles de la conformité, bien souvent méconnu il suscitent chez ces détracteur la haine et le mépris.
Tout ce que nous ne connaissons pas ou tout ce qui incarne nos rêves est bien souvent vigoureusement combattu, dénigré, exclu.
Il ne s’agit que de la nature de l’homme, c’est son coté animal qui reviens, un être primaire qui a peur de tout ce qu’il ne connais pas et qui jalouse son rival, lui-même qui incarne à la perfection ce que l’on voudrais être.

Le garde de pêche : bien entendu, il représente l’autorité au bord de l’eau et quoi de plus désagréable que de retrouver au bord de l’eau ce que l’on avais cherché à fuir c’est un peu comme si on retrouvais sa femme au bord de l’eau (je caricature ne vous enflammez pas) pour certains il s’agirai là d’une blague de mauvais goût ou d’un cauchemar éveillé.
Comment peux-t-on alors établir un dialogue, rien que sa déjà sa donne envi de broyer du noir.
Mais bien plus encore je pense que dans notre subconscient, le garde est avant tout vu comme un gar qui passe sa journée au bord de l’eau (un rêve pour beaucoup de monde) et qui n’en profite en générale pas du tout.
De plus il est au courant de tous les bons plans et des meilleurs postes bien sur et il préfère passer son temps à enmerder les honnête gens qui sont venu se détendre et renouer avec mère nature, quel injustice.
Pour trouver un exemple concret sa serai comme un perchman qui ne ski ou surf pas mais qui viens te niquer ta première trace en descendant ouvrir la piste le matin alors qu’il est tombé 1 mètre de poudreuse dans la nuit !!!!

80b910a8125df5f3005a2d24b551a1c9.jpg

article et illustration de grande taille cliquez ici.

La perche soleil : quel salope celle là, vous vous cassez la tête pendant de jours et des jours à essayer de prendre du poisson mais rien il ne veulent rien savoir et à chaque fois que vous remontez votre ligne vous vous retrouvez avec un espèce de poisson multicolore américain pendu au bout de votre hameçon esché d’un vers de vase à …. Euro le litre.
Des heures de réflexion , une préparation minutieuse, des cannes fabriqué avec un matériaux révolutionnaire élaboré par les scientifique de la naza, 40 kg d’amorces et un panier siège flambant neuf à 1000 balles pour chopé des poissons que même un gamin de 3 ans pourrai attraper.
En plus elles avalent toujours l’hameçon et là c’est la merde, il faut réfléchir prendre son temps pour trouver la manière de la décrocher sans abîmer l’hameçon 24 fin de fer en carbone haut module…spéciale compète.
Et pour couronner le tout c’est même pas un poisson de chez nous et c’est à cause de lui que y’a plus de perche car elles attaquent les pauvres perches pendant qu’elles pondent et en bande s’il vous plait, sûrement une coutume hérité des Amériques dont elles sont originaire.
Les perches soleil c’est comme les indiens on n’en veux pas chez nous alors qu’elles sont plus chez elles que nous.
4eea46c2e6918efa121670c3a119bfcf.jpg

article et illustration de grande taille cliquez ici.

Le cormoran : encore un immigrant et en plus il est noir …
Le cormoran c’est l’ennemi juré du pêcheur et il y’a de quoi, il est toujours sur les bon coin de pêche et il nous nargue en remontant à chaque fois avec du poisson dans la gueule toute façon si il y’a un cormoran sur votre poste c’est même pas la peine de pêcher il a déjà tout bouffé ce goinfre, c’est sur qu’un animal de 6 kg est capable de détruire la totalité d’une population piscicole se comptant en tonnes, logique non !
« Oui mais on m’a dis qu’il mangeais pas moins de 4 kg de poissons par jour et c’est pas des conneries j’ai vu sa à la télé »
Je pense que si un cormoran mangeais autant on l’appellerai sac à merde et non cormoran parce que ce qui doit rentrer dois forcement sortir c’est physique.
En plus je pense que y’a longtemps qu’il ne fréquenterai plus nos eaux si pauvres, en poisson, au vu des même gens qui nous disent qu’il bouffe tout.
Résumons : noir, jamais bredouille, voleur, immigré, sûrement d’une autre religion que la notre puisqu’il ne tue pas pour le plaisir lui, « il ne manquerai plus qu’il ne se mari avec nos filles en plus » sa ressemble étrangement au portrait dressé par certains politiciens extrémistes non ?
Moi j’ai énormément de ressemblance avec le cormoran et du coup sa me fais un peu flipper pas vous ?
efd5177069c2972d0da7e8bbe1defac5.jpg

article et illustration de grande taille cliquez ici.

La pollution : attention je parle de Pollution la vrai celle qui pollue grave genre la station d’épuration qui rejette de la merde.
C’est vrai quoi, une station D’EPURATION sa pollue d’où son nom, à la sortie un rejet d’eau direct dans la rivière avec bien souvent de la mousse et des odeurs, sans parler des tampax et autres morçeaux de p.q.
Quelle saloperie !!!Toutes ces matières organiques non traitées qui nourrisse la faune et la flore et rassemble des cyprins et les carnassiers autour d’un véritable égout, les pauvres ils pourraient crever de fin dans une eau limpide et claire comme de l’eau de roche.
Où mieux ils pourraient grossir deux fois plus vite dans des eaux non traitée, grâce aux produits chimiques et aux matières organiques.
On pourrais avoir de nouveau des sandres énormes vérolé ou plein de cyprins hermaphrodites, de quoi faire de fabuleuses pêche.
On nous bassine avec nos boite d’asticots, nos sachet d’amorces, et autres plastiques qu’on laisse au bord de l’eau mais sa pollue pas sa reste comme sa, sa change rien et en plus on est toujours content de trouver une boite d’asticots vide qui traîne quand on viens de casser le couvercle de la sienne.
Alors qu’ils s’occupent un peu des vrais pollueurs, genre les paysans à qui l’on n’offre aucune autre solution que de polluer encore plus pour survivre.
La vrai pollution c’est comme les politiciens c’est ceux qu’on vois le plus qui en font le moins.
f43668eca2b437f1a2525d859e56d0a1.jpg

article et illustration de grande taille cliquez ici.

Le microptérus dolomieu : un cousin germain du black bass ou perche noire (encore un noir décidément) a été introduit en France il y’a bien longtemps maintenant, heureusement nous avons réussi à nous en débarrasser.
Vous vous rendez compte, il colonisait nos belles rivières à truites et aujourd’hui on voudrai le réintroduire chez nous car à la vue de tous ces jeunes cons qui pêche aux leurres, il permettrai de revaloriser nos cours d’eaux.
Mais c’est bien de la foutaise, pourquoi je risquerai de perdre toutes nos truites arc en ciel qu’on a tant de mal à introduire chaque année à l’ouverture pour voir un poisson américain débarquer et toutes les bouffer.
Comment je vais faire moi pour la communion de ma fille ? Je vais être obligé d’aller acheter du poisson d’élevage en magasin alors que je pourrai délecté mes ôtes de poissons frais que j’ai moi-même attrapé dans ma rivière.
Moi je suis foncièrement contre on a pas besoin de sa chez nous, on a déjà assez de mal avec les chevesnes qui colonisent « MA rivière », j’ai pas envi de passer mon temps à balancer des black dans le faussé j’ai pas que sa à foutre si je sort un fois deux heures par semaine c’est pour choper mes 4 truites réglementaires et rien d’autre.
En plus ils argumentes en nous disant que ce cela va revaloriser la pêche et augmenter le nombre de cartes de pêche, mais j’en ai rien a secouer moi au contraire j’ai pas envi que de plus en plus de pêcheurs viennent piller ma rivière parce que même si ils pêchent ce poisson il vont forcement nous emmerder, pêcher de truites, et faire fuir nos truites sauvages avec leurs leurres bizarres.
On m’a dis que je parlais sans savoir ; oui moi je ne sais pas, au vue de ce jeunes branleurs qui travail à la fédé.
Soit disant parce que il a des diplômes il sais tout mieux que les autres alors qu’il ne pêche même pas.
Qu’il aille déjà à la pêche le jeune et ensuite on pourra parler, il veut me faire croire que le sandre a été introduit lui aussi ainsi que plein d’autres espèces et que cela n’a posé de problème à personne.
Introduit ? Moi je suis pas d’accord à la télé ils disent qu’il est venu avec les canards qui les aurais rapporté avec eux lors de leur migration, les oeufs étaient collés dans les plumes.
« Oui, oui j’imagine bien les canards qui plongent dans les frayère à sandre dans 8 mètres de flotte et qui reprennent directement la migration en plein moi de mai avec comme bagage du fraye de sandre collé dans les plumes, sa tiens la route ... »
Alors qu’on me parle pas d’introduction si le black à petite bouche avais sa place il y’a longtemps qu’il serais présent de lui-même.
Pour conclure je préfère que les choses restent ainsi, pourquoi changer quelque chose qui a toujours été ainsi, pourquoi prendre des risques alors qu’on peut tranquillement continuer ainsi ?
Pourquoi mettre en péril un mode de pêche qui nous conviens tout à fais, pour satisfaire l’industrie de la pêche ainsi que toutes ces pseudos stars de la pêche qui n’ont en générale même pas la moitié de notre âge.
Ils n’ont qu’à respecter un peu leurs aînés et attendrent qu’on en soit plus là pour faire comme bon leur semble mais en attendant c’est nous qui gérons…
0499585652ec3404a9d6de2ec9464b83.jpg

article et illustration de grande taille cliquez ici.

Le guide de pêche : quel enculé celui là, c’est le pire de tous c’est un peu un mixe de tout, il est toujours au bord de l’eau à se prélasser et en plus il est payé, quel fainéant.
Quoi de plus facile que de montrer à un gar comment attraper du poisson tout en ayant une démarche ludique, pédagogique et respectueuse de l’environnement.
Sa vie est simple, aller à la pêche ; et à 200 euros la journée il gagne super bien sa vie, c’est pour sa d’ailleurs qu’il a plein de matos dernier cri et des bateaux qu’on aura jamais les moyens de s’offrir.
Des chômeur, des rmiste qui brasse des payes à plus de 3000 euros par moi et tout sa non déclaré en plus !!!
Et pour couronner le tout, on leur file plein de matos gratuit alors qu’ils en ont déjà plein et on les fais mousser dans les vidéos et la presse.
« Regarde comment il se la pête celui là avec toutes ces photos de gros poissons », moi aussi j’en ferai autant si j’avais du matos comme lui, sa n’a rien à voir avec le nombre de sorties et toutes les heures passées au bord de l’eau à pratiquer, non !! Non !! C’est juste une question de matériel.
Le pire de tout c’est que moi je pêchais ici bien avant qu’il ne soit né le jeune con, et lui maintenant viens pêcher mes postes en semaine pendant que je trime au travail et tout sa accompagné de ces clients friqués qui viendrons eux aussi à leur tour piller mon poste favori.
Les guides c’est comme les douaniers, ils ont tout les droits et en profite pour se rendre la vie plus agréable au détriment des autres.
41603f1558dcaf70f6e579bfdfb73c34.jpg

article et illustration de grande taille cliquez ici.

Voici quelques lignes qui vous feront rires, pleurer, réagir ou réfléchir sur notre passion commune la pêche dans tout son ensemble.
Un petit florilège de caricatures, vérités, fausses vérités pour méditer sur notre comportement à tous lorsque nous pratiquons ce qui est sensé nous apporter du bonheur, la pêche.
Car le but de tout un chacun ce n’est pas l’évasion, le poisson attrapé, la convivialité ou bien d’autres choses encore mais tout simplement le BONHEUR !!!
Ne l’oubliez pas.

Il ne s’agit là que d’une pseudo fiction et toutes ressemblance avec une histoire similaire ou une personne ne sont que le fruit de la mémoire.

A plus Tias.

Retrouvez cet article sur river-predator.

01/01/2007

On veut juste pêcher ...

Samedi 30 décembre, il est 7h30, le soleil effleure la crête de la forêt noire et nous offre un magnifique spectacle visuel.medium_Titi.jpg
Nous sommes sur la route avec Joël, direction Beinheim pour ne pas changer.
Il fait -2°C et les jours précédents ne nous ont pas offert de belles prises mais le moral est au beau fixe, on récupère Thierry et nous y voilà...
Nous préparons le bateau quand soudain; une caravane de bateau débarque, au bout du compte le calme dont ont avait l'habitude est perturbé par une bonne dizaine de bateaux.
Super ça fait plaisir de voir un peu de monde et surtout ça prouve que les pêcheurs alsaciens ont évolué vers la pêche sportive.

medium_Concour_de_bateau.jpg

La gravière ressemble désormais à un spot d'une compétition, l'ambiance est super bonne et on finira finalement par tous se rejoindre à midi pour déguster un petit repas chaud préparé par l'ami Jean-Marc.
Au final je résumerai la pêche en ne retenant que peu de prises de sandre (sauf pour Jean Marc qui a même eu le temps de nous mettre une branlée) mais un grand panel d'espèces et même un aspe!
Mais tout ça était trop beau, il fallait bien un hic !! Ce qui arriva lors de la sortie des bateaux, en effet la misérable bande de gravier qui nous sert de mise à l'eau a été labourée dans tout les sens et c'est grâce au nombre que tout le monde a pu sortir son bateau.
medium_Mise_a_l_eau.jpg

Après avoir parlé aux nombreuses jumelles qui nous épiaient j'ai même pu comprendre que l'APP comptait effectuer un vote pour interdire la pêche en bateau.
Donc si je comprends bien, on a déjà peu de mise à l'eau et beaucoup d'interdiction de pêche en bateau et on voudrait nous interdire une nouvelle fois de prendre du plaisir au bord de l'eau ?
Moi personnellement ça commence à me les brouter pour rester poli, et je sais que je ne suis pas le seul.
Alors si vous aussi vous partagez mon point de vue, je vous appelle tous à participer aux assemblées de vos AAPPMA respectives pour essayer de faire bouger les choses chez soi .
Car je vous le rappelle ça ne sert à rien de râler au bord de l'eau ou de rejeter éternellement la faute sur la fédé, le statut d'association permet de grandes libertés aux personnes qui les dirigent alors faisons en sorte de les diriger pour nous aussi jouir de ces avantages.

A plus les guss et bonne année !!!medium_Tias.3.jpg

Tias