Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2010

Power bète power ...

Samedi dernier, le temps été annoncé crassou, comme depuis plus d’un moi on se prend toute la pluie qu’on a pas eux cette année dans la tronche. A ce jeu là on a beau faire les beaux, nos bateaux et nos corps subissent les assauts des entrées maritimes qui transforme le lac en mer tous les 15 minutes avec de grosses rafales glacées et des gros grain de pluie, neige et grêle …

Les pêches de merde s’enchaînent et se ressemblent mais malgré tout on persiste à aller pêcher encore et encore …

Ce samedi la victime est toute choisi, sa sera Etienne que je n’ai pas eux de mal à convaincre après les quelques tournées servi par notre pote LUIS à la Calle.

Samedi, départ 10 h comme des touristes, l’Xpress est attelé au 4x4 mobile de Etienne et nous fonçons en direction des grands lacs malgré les retours mauvais que nous avons eux des autres. Le bateau est à l’eau vers 11h après avoir esquivé Ricard man qui à tenter de nous leurrer avec le master coloris de Lacanus, le jaune bien sur…

Au lieu de partir gratter comme des jambons dans le profond, Etienne m’oriente plutôt sur une pêche dans les 4 mètres d'eau, d’après lui les bait fish rentrent dans les ports et les pikes et sandres devraient pas être bien loin.

P1060179 [1600x1200].JPG

Première dérive, on se complète mutuellement en pêchant au shad en linéaire tout les deux, Etienne est en orange avec un Giant Ripple Shad et moi je change de shad tout les 4 lancés.

Finalement j’arrive à prendre une saucisse qui viens se suicider sous le bateau et le pauvre subira un maxi ferrage de ma LC pitching 7 pieds. On replace le bateau, le vent souffle fort et les grains passent en nous glaçant les mains.

Seconde dérive, je change encore et toujours de bait pour trouver le bon combo, finalement je passe avec ce qui est devenu mon classic, un Ripple Grub Bulk en 16 cm coloris perche. La réaction ne se fait pas attendre, je prend un gros mou, lui prends un gros ferrage dans la tronche et voici mon second Pike…

P1060184 [1600x1200].JPG 

Vu les pêche de merde que j’ai fait cette année sur ce lac sa sent la pêche de l’année.

Le grain passe enfin et le soleil ressort, on retente une dérive, Etienne prends une grosse croquette sous le boat et surprise !!!!! Comme dirai Fil voici Davy croquette qui à croqué et craqué son slip en gobant le Ripple Shad Giant orange de Etienne.

P1060187 [1600x1200].JPG

P1060191 [1600x1200].JPG

Et voilà la prophétie est en cours et je perd ma concentration grâce à ce conard de sandre qui me fait douter de mes choix, y’a 5 minutes je pêchais le Pike maintenant je pêche ni l’un ni l’autres …

Etienne quand à lui ne change rien il prend un gros mou et casse au ferrage !!! Et voilà il viens de perdre son titulaire et son personnal best et pestera tout le reste de la journéee après ce Pike voleur de shad qui lui a volé son seul ripple orange. Le vent tombe gentiment et le soleil sort son nez, manque de bol les fish eux lâche l’affaire et les touches disparaissent avec le soleil. On part se perdre en eau profonde pendant une bonne heure et à part 3 bonne poussés inferrables on ne verra rien d’autre qu’un écran de sondeur désespérément désert.

On rentre finalement sur le spot de départ, je change tout et test les leurres souple de mister Alban, Castaïc Jerk J series. Convaincu qu’il n’y pas une perche à faire, la polémique est lancé sur le bateau et les vannes fusent, premier cast, j’anime à peine le bait en linéaire et première perche. Je marque le point alors que Etienne n’est pas convaincu que les perches se trouvent là, on repasse encore une fois avec le frangin du Jerk J mais en swimming cette fois ci et seconde perche au bateau.

P1060195 [1600x1200].JPG

Les brochets, quand à eux ne croquent plus, visiblement le vent tombant a stoppé définitivement l’activité de ceux-ci. Les perches elles aussi ont disparues, je passe alors au Split Belly et me fait prendre sur le fond, le fish refuse de monter mais ne se bas pas des masses, je me méfie en pensant avoir la surprise d’une poutre mais Etienne est catégorique sa dois être un encore un shallow zander.

P1060197 [1600x1200].JPG

P1060199 [1600x1200].JPG

Après cette énième démonstration de la débilité de la pêche en ce moment, on tente le tout pour le tout en pêchant en verticale dans 3 m…

Je monte donc le classic Super Fluke bait fish silver et on commence un petit tour de chauffe, un écho sympa arrive au sondeur et je perds le contact du leurre, je baisse le scion et ferre comme j’ai l’habitude de ferrer en verticale, à savoir comme un porc !!! Je pense que si lres sandres devaient donner un surnom à mes leurres il l'appelrai l'élastic ascentionnel...

La sanction est immédiate, j’ai l’impression d’avoir ferré un bloc de béton, la tresse explose sans même que le poisson ai bougé… Etienne est mort de rire et je viens de comprendre les limites de la verticale dans 3 mètres d'eau.

La nuit pointe le bout de son nez, Etienne déplore le fait de ne pas avoir pris de Pike aujourd’hui, la touche libératrice fini par se produire, le fish viens mais il à l’air assez lourd.

Après un fight plein de stress pour cause de piqûre sur stinger au bout des lèvres, je me saisi du joli Pike je le monte et malgré le froid qui anesthésie mes doigt je sent bien que je ne tiens pas le Pike comme il faut, c’est alors parti pour 15 seconde à serrer les fesses en priant que ce dernier ne transforme pas en shaking Pike. Je sort enfin ma main des ouies du Pike et je m’en sort plutôt bien avec quelques petites coupures … Alban envoi nous vite tes gants magiques anti coupure que je puisse saisir les Pike comme des bass et éviter à mes mains de se transformer en steak haché à chaque fois !!!

P1060203 [1600x1200].JPG

P1060204 [1600x1200].JPG

La session se fini sur ce très joli poisson et Etienne me prouve encore une fois qu’il a le feeling pour sélectionner et prendre du joli poisson.

P1060208 [1600x1200].JPG

Très belle session à refaire très bientôt, retrouvez un petit report plus soft sur le blog d’Etienne.

A plouch

Tias

31/05/2010

Ouverture que la fête commence

Etant donné que je n'ai pas eux trop le temps d'écrire ces derniers temps je vous balance quelques photos du moi de Mai.

L'ouverture à étées super dure et j'ai pas trop eux le temps d'aller pêcher en plus.

Enjoy, a plus

Tias

 

23/08/2009

Irie Pike is the place !!!!

Il y'a des histoire comme sa ou la probabilité de se rencontré est de 1 sur 1 millions, et pourtant des fois on ne sais pas pourquoi mais sa marche.

En participant au reggae sun ska pour présenter ma marque « La maka », j'ai rencontré l'ami Nico qui était là pour faire une tournée avec un des deux groupes dans lequel il joue « Phonk Addiction ».

P1010298.JPG

 

Du coup il m'a proposé de le suivre gracieusement sur sa tournée pour vendre mes fringues, comme quoi la solidarité dans la pêche sa existe ... MERCI !!!

P1010411.JPG

N'ayant pas pu prendre son matos de pêche par manque de place, il me fallais venir au secours d'un junkie en plein manque de pêche.

P1010398.JPG

Attention ! Junkie en manque ...

On a réussi à trouver un petit créneau pour aller pêcher les grands lacs et comme la solidarité sa marche dans les deux sens bein Etienne et David lui ont fourni le matos nécessaire pour se faire un petit fixe de pêche au leurre.

On a débuté la journée en commençant sur le spot a tonton Réno et pour pas changé les poissons étaient au rendez vous.

Quelques perches et quelques petits becs ont vite comblé sa soif de fish et pour ma part j'ai était gratifié par un joli brochet.

 

P1010362.JPG
P1010363.JPG
HAGANE POWER !!!
1.jpg
AUCUN COMMENTAIRE sur nos nouvelles chemises ...

Un petit casse croûte tous ensemble et l'après midi c'est avéré un peu plus difficile, en effet les touche étaient peu nombreuses mais on a quand même réussi a toucher quelques fish.

P1010367.JPG
Casse tête chinois ...
P1010369.JPG
Sylvain fier de nous présenter son nouveau Umacraft ...
P1010370.JPG
Le orange sa fait chier ...
P1010371.JPG
Tonton Reno style, toujours en slibar ...
P1010372.JPG
Gangsta fisher for life ...

La journée se finira, les 4 bateaux au coude à coude autour d'une chasse de pêche (merci tonton) à se voler mutuellement les fish, quelle rigolade !!!!

Seul petit bémol, un petit piercing façon « perche vivante qui gigote à l'autre bout du triple qui est planté dans mon doigt » !

Heureusement pour moi, docteur Dubreuil était dans son grand jour, il à réussi à m'entailler le doigt au scalpel pour que je puisse sortir l'hameçon et tout sa sans tombé dans les pommes !!!

SUPERBE EXPLOIT !!! Surtout quand on sait que David arrive à faire un malaise en voyant du sang à la télé !!!

En tout cas Nico repartira la tête plein de souvenir, et comme tout bon junkie qui a goutté un fixe de grand lac, il n'a qu'une idée en tête : recommencer encore et encore !!!

En tout cas merci Nico, tu repasses quand tu veux mon poulet !!!

Et merci aussi à tout les zozos pour cette bonne déconnade, rendez vous dans quelques semaines quand les grosses perche seront de sortie ...

Tias

 

13/05/2009

La tourné des grands lacs 1

PART ONE : Hugues Coppen's

Faire la tournées des grands lacs c’est un peu comme faire la tourné des bars.

C’est un mélange de bonnes et de mauvaises surprises, le tout ponctué de désillusions soit en se faisant refoulé à l’entrée soit en sortant ivre mort accompagné.

On a d’abord commencé par Cazaux la semaine dernière histoire de se préparer à la compète de ce moi ci.

Le temps est magnifique et il n’y a pas un pète de vent, malgré le mal de tronche qui me reste de la veille pour cause d’enduro carpe, la bonne humeur est de rigueur.

Je commence ma prospection et touche rapidement un Pike maillé, on part rapidos sur un autre spot et en plein run j’aperçois le reflet de mon boat mais en jaune …

Il s’agit de l’ami Hugues et Antoine qui fonce sur le même spot que nous, après une petite discussion au sujet du bateau de Numa, rebaptisé Pedator pour l’occasion, nous attaquons la pêche plus sérieusement.

Après une heure de pêche on rentre vers le port pour bouffer tous ensemble, en cours de route Hugues s’arrête et pêche une zone que j’avais prospecté juste avant lui.

Etienne et Mike nous ont rejoint, et en entamant le casse croûte, on vois « Hugues Coppen’s » arriver à pleine balle.

Il viens de prendre le brochet de sa vie, un fish de 7 kg environ !!!

 

P1000116.JPG

 

 

P1000120.JPG

 

 

On tente quelques photos du bec mais visiblement la manipulation de gros becs n’est pas la spécialité du scandinave landais.

Le brochet repart gracieusement dans l’eau et nous attaquons le casse croûte.

Après vérification je comprends que Hugues pêchait avec le même shad que moi, un Puls shad fire tiger, comme quoi le vent qui vient de se lever change énormément la donne sur ces grands lacs.

Le pic nique va s’éterniser et je sent bien que la motivation n’y est pas, pour le coup Pascal m’a refourgué une douzaine de parpaing pour couler des spots sur le lacs.

Alors que les autres digère, je pars récupérer ce qu’il faut pour créer des récifs artificiels.

Voici le Jah Bless transformé en barque de chasseur, avec sa on va pouvoir faire du gangsta de malade…

 

P1000121.JPG

 

 

P1000130.JPG

 

 

On sort du port et on immerge rapidement le premier récif au milieu des déferlante qui commence à se dessiner sur le lac, Etienne tente ensuite de faire de même mais le parpaing rejoint le fond sans le reste, ah le nœud à la Hiro sa marche pas à tout le coups.

Du coup numa nous fais un maxi run pour chercher un parpaing dans mon coffre, sur le retour il se fais une grosse frayeur en faisant un maxi vole sur les vagues qui grossissent de plus en plus.

On arrive finalement à couler le dernier spot et le vent n’aidant pas je me vois obligé de rentrer avec la miss.

Le lac c’est transformé en mer et l’espoir du big Pike s’efface dans l’écume des déferlante qui nous ballotte.

 

PART TWO : la profecie de la loose

Quelques jours plus tard nous voici à nouveau sur Biscarosse pour une week end pêche, et notamment l’ouverture du lac sud.

On commence vendredi soir sur Cazaux pour pas changer, le temps se gatte et Numa David et Nelly ne devrai pas tarder à nous rejoindre.

Du coup on reste dans le coin histoire de décapoter et si possible avec les nouveautés de chez lucky.

Sans conviction après une petite demi heure de prospection, je troque mon spinner contre un redomption, et boom !!!

Premier fish maillé, un petit bec vient se ruer sur mon spinner.

 

P1000218.JPG

 

 

Toujours pas convaincu par ce petit spinner je continu avec les autres nouveauté mais rien ne se laisse prendre.

Au bout d’un quart d’heure je repasse au redomption, et boom !!!

Rebelote, voilà une jolie perche qui arrive au bateau, je commence à me dire que ce spinner est finalement pas si mal que sa.

P1000222.JPG

On fonce voir les Pedator qui viennent d’arriver et Nelly a déjà décapoté avec un jolie sandre pris au spinnboard.

 

IMGP0466.jpg

 

 

Nous partons sur notre spot à pépère, et j’arme ma LC big bait d’un maxi spin shad histoire de conjuré le sort car depuis ma venu dans le sud ouest je n’arrive pas à prendre un Pike correct avec.

Au bout de trois lancé, je prends un grand mou, j’envoi un maxi ferrage, et les 8 pieds de la rod plis de manière inattendu …

Ca y’est !!! Enfin me voilà au prise avec un vrai brochet, depuis le temps que j’attendais sa je commençais à me dire que les big Pike ici n’existe pas.

Le fish envoi son premier rush avec une puissance phénoménal, je ne lâche rien, et pour le coup c’est la tresse qui lâchera prise …

Cassé !!! En 20 centième !!! J’hallucine !!!

Les larmes montent et je me dis que je viens de rater la profecie.

J’essaye de me calmer mais rien à faire les images ne défile dans ma tête et les questions aussi, je passe avec un spinner maison de 2 oz, et boom !!!

C’est dedans, apparemment les poutres sont de sortie, mais c’est sans compter sur ma poisse légendaire, le fish se décroche rapidement.

Voilà sa c’est fait, deux poissons du mètre perdu en 10 minutes alors que je les cherchais depuis 3 mois …

La déprime fini d’user le reste de mon énergie, il nous faut rentré, tampis demain est un autre jour…

Bientôt la suite de la tourné des grands lacs avec le Part Three : maxi lâché de viandar et le Part Four : seul au monde ...