Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2008

T'as pas le choix, tu mort !

Bon nombre de pêcheurs pensent à tort que la saison se termine vers fin décembre.
Hors le moi de janvier est à mon avis le meilleur pour la traque des brochets, à condition bien sur que dame nature ne gèle pas tous les plans d’eau.
L’hiver c’est souvent des pêches de gland dans 12 mètre d’eau, à grelotter le cul posé sur son siège de bateau en sirotant du café.
Pour ma part ce mode de pêche ne me convenais plus, c’est pourquoi on c’est mis à chercher des solutions pour paré à ce manque de sensations fortes.
L’idée est simple, trouver une zone de pêche ou le poisson ne peux se regrouper dans les fosses, et ou la température est constante même pendant les très froid moi de l’hiver.
Pour ce faire, on a cherché sur les carte et sur google earth et on c’est s’armer de patience pour repérer les zones et les accès.
Mais au final, notre travail a été bien récompensé, même si certaines sortie ce sont soldé par de monumentale capots, on à quand même trouvé des zones type, ou le poisson étais accessible du bord et aux leurres dures.

6801aba8462843e8f0cc839f2b729742.jpg

e554f4b8206ce2898bff76f456bac107.jpg


L’équation gagnante se compose de trois critères :
1- Une profondeur globale ne doit pas excéder 4 mètres, au-delà les poissons ont tendance à se regrouper là ou l’eau est la plus chaude, à savoir au fond.
Même si les perspectives de regroupement sont intéressantes, la pêche n’en ai que plus ennuyante et de plus lorsqu’on cherche dans un volume d’eau moins important on a plus de chance de trouver le poisson. Et c’est surtout rassurant car on est sûr que le poisson est là !
9ad22a9d9f5af6dbd91b7df132d717c2.jpg

2- Une température constante, ce facteur est non négligeable, si les températures d’eau sont trop basses, les poissons ne seront que très peu mordeur.
Pour trouver les zones ou la température est constante, tourner vous vers les zones « phréatiques », je m’explique, certaines zones dispose d’une eau venant directement de la nappe phréatique, cette eau à une température constante tout au long de l’année.
Ces zones sont simples à repérer, l’eau y est souvent cristalline avec des herbiers persistants tout au long de l’année. De plus, en été la température d’eau de ces zones reste basse, alors le mieux c’est encore de prendre les devant en les repérant lors de la belle saison.
995b9ce932faf957619a14e92ee6fdc7.jpg

3-Trouver le bon « pattern » (association d’un type de leurre, d’animation et de couleur), en effet en hiver les poissons ont des période d’activité plus courtes et bien souvent il ne réponde qu’a un seul type de stimulation.
Les patterns changent lors de chaque tranche d’activité en générale, alors dès que vous commencer à enregistrer des touches, continuer jusqu'à ne plus faire bouger de poisson.
Osez et variez les tailles, type et couleur de leurre en passant d’un extrême à l’autre, cela vous permettra de trouver plus rapidement le type de stimuli qui fais bouger ces messieurs.
6a3bfa33ce4411389220f9b6abc7263f.jpg


Voilà une formule simple mais qui peux s’appliquer à pas mal de situations, en espérant vous avoir donné l’envi de pêcher lors de cette belle saison froide, l’hiver.

05/02/2008

Best of janvier ...

Sa y'est l'année a commencée avec un moi de janvier assez sympa, les becs étaient bien énervés avec le redoux.
Sa nous nous aidera à oublier la pitoyable année 2007 qui a quand même pas mal manquée de brochets.

b9f2c9bc74fc702b780ec4aa21e1f183.jpg

Cliquez sur la photo pour afficher l'album
Voici donc un petit best of du moi de janvier, le dernier de cette saison de pêche mais l'ouverture approche bientôt et puis il reste toujours quelques petits spots privée pour patienter.
Have fun, Tias.

14:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : gros, brochet, lfj, team, street, leurres, pêche